mardi 10 avril 2018

Le phare aux oiseaux pour le poème du mardi de Lydie

C'est le choix d'un élève de CM2, qui a sélectionné ce poème de Prévert pour l'apprendre "par coeur" et le réciter devant sa classe...
Chez Prévert, souvent,on frôle le pire, on croit y réchapper, et puis...non....





Le gardien du phare aime trop les oiseaux



Des oiseaux par milliers volent vers les feux
Par milliers ils tombent par milliers ils se cognent
Par milliers aveuglés par milliers assommés
Par milliers ils meurent

.
Le gardien ne peut supporter des choses pareilles
Les oiseaux il les aime trop
Alors il dit Tant pis je m'en fous !

Et il éteint tout

Au loin un cargo fait naufrage
Un cargo venant des îles
Un cargo chargé d'oiseaux
Des milliers d'oiseaux des îles
Des milliers d'oiseaux noyés.

12 commentaires:

  1. Coucou Mamazerty
    Merci de ta visite
    Bien aussi l epoeme des oiseaux j'aime beaucoup
    Chez moi la pluie s'incruste !!
    Bisous

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    un choix excellent et bravo à cet élève.
    Ce que j'aime chez Prévert, se sont ses pirouettes poétiques.
    bonne journée
    Bises

    RépondreSupprimer
  3. Ah ! Prévert, toujours si agréable à lire ! J'♥ !
    Bonne poursuite de ce mardi Evelyne !
    Bisous♥

    RépondreSupprimer
  4. il pas pas gai du tout ce poème!!!!!! Bisousss

    RépondreSupprimer
  5. Les "pôvs zoizeaux" malmenés ! sur tous les fronts ! ainsi va la vie !! aïe !
    gros bisous
    cricket

    RépondreSupprimer
  6. les pauvres d'une façon ou d'une autre ! la cata !
    un beau poème merci !!
    un gardien original à la Prévert-
    bisous-

    RépondreSupprimer
  7. J'aime beaucoup Prévert. Je connaissais ce poème que J'ai relu avec plaisir même s'il ne fait pas partie de mes préférés à cause de sa fin. Bisous

    RépondreSupprimer
  8. Oh ben c'est gai chez toi aujourd'hui :)
    Mais même si ce n'est pas d'une hilarité phénoménale, j'aime beaucoup ton choix (et j'aime Prévert aussi, ça aide ;) )
    Bisous Mama ...

    RépondreSupprimer
  9. Un beau poème, il y a souvent le revers de la médaille, Prévert sait si bien le décrire!!

    RépondreSupprimer
  10. J'adore Prévert et particulièrement ce poème. Joli choix de cet élève de CM2. Bisous

    RépondreSupprimer
  11. Cet élève a appris ainsi bien vite les rouages de l'existence humaine : quoi qu'on fasse, on fait mal et tout ira toujours de mal en pis. Je lui conseille donc la lecture de Cioran dans quelque temps pour y trouver quelques armes.

    RépondreSupprimer

et vous, qu'en dites vous?Laissez votre commentaire,merci^^

écrire ici votre email