samedi 7 avril 2018

Bazille,pour le tableau du samedi chez Lydie

Je vous le dis, on ne se marre pas énormément chez les bourgeois en famille,à la fin du 19° s. même si le cadre est champêtre et agréable,à l'abri d'un soleil méridional trop éprouvant,dans le bruissement ombreux des arbres-refuges, l'ambiance n'est pas à la grande décontraction...
Mais regardons de plus près cette "réunion de famille" de Frédéric Bazille, peintre du tout début de l'impressionnisme, le peu d e temps qu'il fut peintre...
Notons toutes les interactions  ,les postures, les expressions,et comme cette galerie de portraits est magnifiquement travaillée...
J'aime moins l'ensemble chapeau/canne/fleurs que je trouve peu crédible mais pour le reste j'admire les détails..
Souriez, le petit oiseau va sortir^^




Il s'agit de "Réunion de famille "dit aussi "Portraits de famille",huile sur toile datée de 1867,de Frédéric Bazille (1841-1870)_Dim. 152X230
Oui vous avez noté que le peintre est mort très jeune;bien qu'exempté de service militaire il s'était engagé dans les zouaves en 1870 et mourut de deux balles dans la poitrine,"un homme bon, un artiste éclairé qui ne méritait pas de mourir" (dixit Zola_mais qui "mérite" d e mourir ainsi et si jeune????)...
Comment je le sais?j'ai lu "le balcon" de Cécile Delîle, offert à mon anniversaire par Point deceriseviolette ,un petit bijou au langage ciselé, sur Manet et Berthe Morisot et la bande des Impressionnistes in situ...J'y trouverai d'autres sujets pour le tableau du samedi....


Trouvé:cet article que j'aime beaucoup pour analyser le tableau...

http://mieux-se-connaitre.com/2013/05/reunion-de-famille-de-bazille-complement/

15 commentaires:

  1. coucou !!
    en effet la décontraction n'était pas à l'ordre du jour !!
    chacun prend la pose- figé- sérieux !
    j'aime la femme en bleu qui se retourne---- la chaise, la robe--
    de jolies couleurs-
    oui la canne à terre ?? il lui restait une petite place !!
    une belle participation intéressante avec ton ressenti-
    bisous et bon samedi-

    RépondreSupprimer
  2. Hé hé, Mamaz, tu as bien raison, aucune décontraction ! Mais peut-être es-tu trop sévère, tout ici est construit comme les futurs portraits photographiques si figés ! Je me demande combien de temps Bazille a mis pour finaliser sa toile et si la scène telle quelle a réellement existé, auquel cas ... bonjour la séance de pose ! Et pas de musiciens ni de jongleurs pour les distraire comme ce fut paraît-il le cas pour la Joconde ! N'empêche, les codes étaient bien rigides dans la bourgeoisie du XIXe siècle, ah oui, essentiellement pour les femmes ... Merci beaucoup pour tes commentaires sur l'oeuvre et sur la courte vie du peintre. Gros bisous Evelyne.

    RépondreSupprimer
  3. Classe et stylé à la fois. Bourré de sens caché et de non dit j'imagine.

    RépondreSupprimer
  4. Les hommes droits comme un i et les dames le buste bien droit à l'exception de l'une d'entre elles , en effet ça ne plaisantait pas dans les poses .
    Comme dit Hélène je suis curieuse de savoir comment l'artiste a opéré .
    Bon week - end
    Bisous

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,
    Oups!, quand on sait qu'au début de la photographie, il fallait un bon quart d'heure de pose avec un support dans le dos pour éviter de bouger, j'imagine cette séance de vie de famille, bon espérons une esquisse sur la toile et sa finition en atelier.
    Bonne journée
    Bises

    RépondreSupprimer
  6. Tout est figé !! L'ambiance de cette réunion de famille n'est pas décontractée. Mais c'est beau tableau.
    Bises

    RépondreSupprimer
  7. Un peintre prometteur qui n'a pu donner pleine mesure à son talent. Fauché en pleine jeunesse, que de beaux tableaux perdus !

    RépondreSupprimer
  8. Le paysage est super, mais les gens, ont-ils vraiment du plaisir à ce rassemblement ??? Les couleurs sont très belles ! Bonne fin de ce samedi Evelyne et beau dimanche ! Bisous♥

    RépondreSupprimer
  9. En fait, il y avait une femme chapeautée au premier plan avec un bouquet de fleurs dans les bras plus sa canne. Et houps, elle disparût grâce au coup de pinceau magique du peintre que tous les modèles regardent, éberlués, n'en croyant pas leurs yeux.

    RépondreSupprimer
  10. T'es marrante toi ... t'imagines combien de temps ils ont posé pour ce tableau ? Ils devaient en avoir raz l'bol ! Avec nos smartphones et nos selfies c'est quand même plus rapide ! hihihi
    Bisous Mama ... moi je l'aime bien ce tableau, car indépendamment du fait qu'ils tirent la tronche, il y a beaucoup de douceur et un très bel équilibre des bleus (parce qu'à part le bleu, pas beaucoup de couleur quand on regarde bien) ... une belle réussite ce tableau !

    RépondreSupprimer
  11. Dommage en effet ça gâche l'effet pris sur le vif cet avant plan. mais ça reste joli. Bisousssss

    RépondreSupprimer
  12. Ce n'est pas une canne mais une ombrelle qui est au sol avec le chapeau et les fleurs. Il s'agit sans doute d'un artifice de peintre pour "meubler" le triangle du sol en bas à droite. Dans cette atmosphère figée et convenue cela fait un peu "désordre" et semble faire pendant à l'attitude de la jeune fille à droite. Tous, sauf le patriarche semblent regarder un photographe. Peut-être que Bazille a travaillé à partir d'une photo ?

    RépondreSupprimer
  13. Autrefois, dès que l'on vous prenez en photo, on se croyait obligé de poser...Maintenant , on recherche le naturel

    RépondreSupprimer
  14. Le tableau est superbe mais les personnages n'ont pas l'air de beaucoup s'amuser. Bisous

    RépondreSupprimer

et vous, qu'en dites vous?Laissez votre commentaire,merci^^

écrire ici votre email