lundi 8 janvier 2018

quand, à Angers, David nous prend la tête!

S'il y a un endroit que j'aime à Angers, c'est bien, entre autres,la galerie David d'Angers, sise dans une ancienne abbaye autrefois abandonnée aux plantes sauvages, restaurée en laissant le toit ouvert sur le ciel grâce à une immense verrière à la place des ardoises...D'où  de la lumière à profusion et une superbe et royale hauteur , j'allais dire "sous plafond"-
un court résumé de la vie de David d'Angers là:
http://www.nella-buscot.com/sculpteurs.php?idsculpteur=scu0032&lng=1

Sur mon blog précédent j'ai eu l'occasion de vous montrer les immenses statues, cette fois, voici des bustes...J'ai pris en photo ceux qui me faisaient le plus d'effet...




 Goethe

 Paganini,je crois que c'est lui qui m'a le plus "saisie"!

Lamartine

 Victor Hugo,sans sa barbe...Il l'a représenté plusieurs fois...




et quelques vues de la galerie des "grandes statues"



9 commentaires:

  1. merci du partage de ta visite dans ce lieu ! bonne journée

    RépondreSupprimer
  2. Ce que je retiens surtout, ce sont ces merveilleux murs de craie angevins, les fenêtres en ogives, tout ce que j'aime. Le tout baignant dans cette douce lumière grâce au plafond de verre (une sacrée trouvaille !), l'atmosphère doit y être sereine et reposante à souhait au milieu de tous ces gens de pierre, immobiles et silencieux, entiers ou en morceaux.
    Merci pour ce petit bout de paradis.

    RépondreSupprimer
  3. Jolis bustes et quel cadre pour les abriter.

    RépondreSupprimer
  4. Merci de nous partager cela, Evelyne ! Super ! Bon mardi ! Bisous♥

    RépondreSupprimer
  5. C'est si beau ! Je passerais des heures dans ces lieux .
    Lamartine, oh la la !
    Bisous

    RépondreSupprimer
  6. L'endroit leur permet de les montrer et observer d'une manière optimal. Bisoussss

    RépondreSupprimer
  7. Cet endroit est fantastique. J'aime bien la statue de Lamartine. Bisous

    RépondreSupprimer
  8. C'est sur ce type de théorie, totalement abandonné aujourd'hui, que les nazis se sont appuyés pour définir "le faciès du Juif". Les phrénologues pensaient pouvoir trouver dans certaines protubérances du crâne des prédispositions au crime.

    RépondreSupprimer

et vous, qu'en dites vous?Laissez votre commentaire,merci^^

écrire ici votre email