mardi 9 janvier 2018

ARAGON pour le poème du mardi de chez Lydie

Pour ce mardi le thème choisi par Gazou est "L'étranger/étranger"
Je vous propose ce beau poème d'Aragon, il parle de la vieillesse, mais au cas où vous vous inquièteriez pour mon moral(quoi?deux fois ce thème sur mon blog en moins d'une semaine!!!!),c'est un hasard...même si le hasard n'existe pas....


J'arrive où je suis étranger,d'Aragon


Rien n'est précaire comme vivre
Rien comme être n'est passager
C'est un peu fondre pour le givre
Et pour le vent être léger
J'arrive où je suis étranger
Un jour tu passes la frontière
D'où viens-tu mais où vas-tu donc
Demain qu'importe et qu'importe hier
Le coeur change avec le chardon
Tout est sans rime ni pardon
Passe ton doigt là sur ta tempe

Touche l'enfance de tes yeux
Mieux vaut laisser basses les lampes
La nuit plus longtemps nous va mieux
C'est le grand jour qui se fait vieux
Les arbres sont beaux en automne
Mais l'enfant qu'est-il devenu
Je me regarde et je m'étonne
De ce voyageur inconnu

De son visage et ses pieds nus
Peu a peu tu te fais silence
Mais pas assez vite pourtant
Pour ne sentir ta dissemblance

Et sur le toi-même d'antan
Tomber la poussière du temps
C'est long vieillir au bout du compte
Le sable en fuit entre nos doigts
C'est comme une eau froide qui monte
C'est comme une honte qui croît
Un cuir à crier qu'on corroie
C'est long d'être un homme une chose
C'est long de renoncer à tout
Et sens-tu les métamorphoses
Qui se font au-dedans de nous
Lentement plier nos genoux
Ô mer amère ô mer profonde
Quelle est l'heure de tes marées

Combien faut-il d'années-secondes
À l'homme pour l'homme abjurer

Pourquoi pourquoi ces simagrées
Rien n'est précaire comme vivre
Rien comme être n'est passager
C'est un peu fondre pour le givre
Et pour le vent être léger
J'arrive où je suis étranger.

Read more at http://www.poesie-francaise.fr/louis-aragon/poeme-j-arrive-ou-je-suis-etranger.php#Cibh9vo1omeU8elC.99

et comme en lisant le thème j'ai aussitôt pensé à "l'étranger" de G.Allwright, que je connais encore par coeur (en français)et qui me fait toujours autant d'effet ,je vous l'offre ici:(sur mon "brouillon" s'affiche un premier écran,sorti d'on ne sait où et que je n'arrive pas à enlever, c'est sur le 2°que s'affichera la vidéo)


12 commentaires:

  1. Je le découvre, la vieillesse on s'en passerait bien, mais mourir jeune aussi, alors entrer dans l'hiver de l'âge même si au miroir il vous défigure avec ses maux, acceptons bon gré mal gré l'étranger... merci Evelyne, bises

    RépondreSupprimer
  2. un choix de connaisseuse !!
    merci pour le partage-
    LOl tes infos pour la vidéo !!
    je vais l'écouter-- bisous et bonne journée-

    RépondreSupprimer
  3. Florence - Testé pour vous
    Coucou Evelyne...oui, oui, c'est moi, Florence, celle qui a déserté le net mais qui revient te souhaiter...oui, oui, devine quoi ? Ben une bonne et belle année 2018...si, si, forcément qu'avec tous mes voeux de bonheur et de joie tout ira bien pour toi...c'est obligé ou alors je ne m'appelle plus Florence ;-)
    Magnifique poème...pour la vidéo, impossible de l'ouvrir...indisponible me dit le site ;-(
    Je te fais de grosses bises bien claquante, bien trébuchantes...à très très bientôt (et ma foi, je retourne à mon tricot) ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,
    Bon choix pour ce défi, une période qui nous arrive.
    Bonne journée
    Bises

    RépondreSupprimer
  5. Comme ça me parle ...et même ça m'attriste . L'hiver ne me vaut rien lors de mon hiver de vie !
    Entends-tu les clochettes tintinnabuler ? C'est plus joyeux , non ? Bisous

    RépondreSupprimer
  6. Il fait mouche ce poème, il parle de nos jours quelques part...

    RépondreSupprimer
  7. Bon choix de poème. Je l'ai lu avec plaisir.

    RépondreSupprimer
  8. Aragon, Graeme Allwright, que de souvenirs... Sublime!

    RépondreSupprimer
  9. Un bon choix, Evelyne ! Bonne journée ! Bisous♥

    RépondreSupprimer
  10. Il y a tant de manières d'être "étranger" qu'on est forcément toujours l'étranger de quelqu'un, fût-il son miroir.
    Un beau poème, et Graeme Allwright une découverte ... Merciiiii !
    Bisousss mama ...

    RépondreSupprimer
  11. J'aime beaucoup Graeme Allwright que j'ai vu plusieurs fois en concert ... il y a bien longtemps. Bisous

    RépondreSupprimer

et vous, qu'en dites vous?Laissez votre commentaire,merci^^

écrire ici votre email