mardi 10 octobre 2017

Machado pour le poème du mardi chez Lydie


Tout passe
et tout demeure
Mais notre affaire est de passer
De passer en traçant
Des chemins
Des chemins sur la mer
Voyageur, le chemin
C'est les traces
de tes pas
C'est tout ; voyageur,
il n'y a pas de chemin,
Le chemin se fait en marchant
Le chemin se fait en marchant
Et quand tu regardes en arrière
Tu vois le sentier
Que jamais
Tu ne dois à nouveau fouler
Voyageur! Il n'y a pas de chemins
Rien que des sillages sur la mer

Antonio Machado (1875-1939)
Poète républicain espagnol, mort en exil à Collioure
C'est la sublime chanson de Ferrat ,tellement de fois entendue enfant,qui m'a conduite à lire quelques poèmes traduits de Machado...


6 commentaires:

  1. La vie est un voyage sans retour possible, voyageur éphémère nous marchons au hasard de cette aventure, happés un soir par le mot fin... Merci, jill

    RépondreSupprimer
  2. Très belle découverte poétique. Merci.

    RépondreSupprimer
  3. Ce poème est très beau et je ne le connaissais pas. Bon après midi Evelyne et bisous

    RépondreSupprimer
  4. Ferrat, c'est une voix chaude, des airs doux et beaux, une langue ciselée, de l'air vif, du soleil, des chemins, des odeurs, des atmosphères et bien d'autres choses encore....

    RépondreSupprimer
  5. merci pour les deux poèmes---
    tes liens ne mènent nulle part à chaque fois-
    et je lis ton mail cet aprem !!! désolée-
    bisous et bon aprem !

    RépondreSupprimer

et vous, qu'en dites vous?Laissez votre commentaire,merci^^

écrire ici votre email