samedi 11 mars 2017

un portrait et les aléas de la vie de Rembrandt pour le tableau du samedi de Lydie

Hendrickje Stoffels a été la maitresse de Rembrandt après avoir été la nounou de son fils bébé et  sa femme de charge (ménagère, dit on alors,terme que j'ai retrouvé dans mon arbre généalogique et dont j'ignorais la signification exacte-attention, je ne suis pas en train de dire que je descends de Rembrandt, perso, je descends très nettement du singe et j'en ai gardé le signe chinois!-...). 

Nous la retrouvons ici dans un portrait intime , occupant nue le lit du maitre richement paré.
Il n'y a pas à tortiller, Rembrandt dit clairement aux yeux du monde très calviniste de son époque que cette petite jeunette est sa maitresse et quand elle lui donnera une fille, ils se feront excommunier.
çà leur apprendra à vivre dans le pêché!
Vlan! 
Une porte qui se ferme!
Pour ce qui est du tableau:
Je lui trouve,à Hendrickje, un côté un peu hommasse, la chaire un peu molle ,le front marqué;il aurait été de bon ton que le peintre fasse quelques retouches avec Photoshop...Mais non, à cette époque de sa vie, Rembrandt peignait ce qu'il voyait...Quelle intensité du regard dans une pose qui se veut "au réveil" (je me demande bêtement si elle a dû tenir la pose longtemps....)!les détails des étoffes,les jeux de lumières sont de toute beauté! 
et  quel coup de pied dans la fourmilière de la bien-pensance....

Rembrandt(1606 ou 1607/1669) a d'abord peint des tableaux sur commande.
 S'entend: 
non seulement de riches clients voulaient des tableaux d'eux mêmes (sujet imposé) mais souvent ils donnaient également des ordres sur ce qui devait ressortir de ces tableaux hstoire de se faire de la pub(de se la pèter un peu sur les réseaux sociaux du 17°siècle), bref Rembrandt était un peu le paparazzo autorisé des people!
D'où richesses,place reconnue dans la bonne société,artiste très réputé,commandes, richesses, place reconnue, etc....
Un jour  il refuse plus longtemps de se soumettre à ces diktats, et refuse aussi quelques tableaux sur commande de personnalités bien placées...
Re coup de pied dans la fourmilière! 
et vlan!
 re-porte qui se referme!
En attendant ,pas très doué en comptabilité, grand amateur de belles choses d'art, ayant des besoins coûteux pour ses tableaux (achats de riches étoffes qu'on retrouve sur ses toiles, etc....)il va devoir changer de maison, de quartier, de façon de vivre....
Il perdra sa femme tuberculeuse, trois de ses enfants nourrissons,il perdra sa crédibilité(on s'est mis à le trouver louche,à dénoncer les traitements affligés à ses étudiants, à se demander ce qu'il traficotait en douce dans son cabinet où il s'enfermait à clé pour travailler et pourquoi il frayait tant avec les Juifs de la ville-bref, rumeurs, rumeurs,rumeurs),   mais il travaillera comme il l'entend...
il vivra aussi comme il l'entend mais mourra absolument pauvre et renié par son époque.

Dans "Hérétiques", Padura nous parle de Rembrandt comme étant juif et mis au ban de la religion juive par des rabbins intégristes d'Amsterdam car il peignait des hommes (et donc ainsi rivalisait avec Yahve le créateur)et surtout avait donné visage d'un homme existant à Jesus...En fouillant sur le net, j'ai juste trouvé un lien très fort et une connaissance très grande de la religion juive ,il vivait dans le quartier juif d'Amsterdam et son meilleur ami était un Juif notable; aussi:la probabilité que son père ait été secrètement juif.(???)
Mais il semble bien que la partie intégriste des Juifs d'Amsterdam lui ait retiré sa clientèle,et vlan, autre porte qui se ferme!
Après avoir été porté aux nues, Rembrandt a été voué aux gémonies et discrédité aussi bien dans sa vie privée que dans sa vie publique...
oui il l'avait un peu cherché
et non, les braves gens n'aiment pas que
l'on suive une autre route qu'eux!





Vous l'aurez compris,suite à ma lecture du livre de Padura, je me suis passionnée pour la vie de Rembrandt dont je connaissais peu de choses,et j'ai tâché de voir dans le livre ce qui était du domaine de la fiction et ce qui est avéré....çà n'a fait qu'accroitre l'admiration que j'ai pour Rembrandt...et c'est ainsi que j'ai appris....que Rembrandt est son prénom....chui ravie que nous n'ayons gardé que son prénom car pas facile pour qui ne parle pas néerlandais de se souvenir du nom entier!



quelques uns des liens consultés:




















15 commentaires:

  1. Sourire, je n'imagine point "Donald" avec ce genre de maîtresse... mais bon autres temps autres goûts, merci Evelyne, je découvre cette dame, qui prit du galon après du maître !

    RépondreSupprimer

  2. je suis de ton avis- elle n'est pas très féminine- sa main m'a frappée-- ridée et grosse poigne digne d'un mâle-
    sur si elle était domestique---
    elle semble avoir de l'âge- un corps mou oui-
    bon samedi- un belle participation- j'aime-

    RépondreSupprimer
  3. Dis donc un tableau qui fait couler de l'encre. Intéressant toutes ces explications.

    RépondreSupprimer
  4. Oui la jeunette ne serait pas du gout des peintres de notre époque en tous cas bravo pour ce billet tres complet . Concernant ton interrogation par rapport au tableau que j'ai présenté , si tu veux je vais essayer de scanner les renseignements sur ce tableau et je te l'envoie par mail. Ce que j'en ai retenu c'est que c'est une sorte d'allégorie de la nostalgie de l'age d'or .
    Bon week - end
    Bises

    RépondreSupprimer
  5. J'ai bien ri en te lisant. Et vlan, une porte qui se ferme ! Il aurait pu embellir sa maîtresse comme tu le dis si bien. J'ai appris plein de choses sur ce peintre pour qui la roue a tourné. Bisous

    RépondreSupprimer
  6. Des mains épaisses de travailleuse, des mains marquées qui ont séjourné dans l'eau, quelqu'un que la vie n'a guère épargné, voilà ce que nous montre Rembrandt. A-t-on une explication sur ce qu'on voit comme en filigrane sur ses avant-bras, des espèces de petites dépressions ? Peut-être des marques de la nuit...

    RépondreSupprimer
  7. Avait-elle des problèmes de peau (joues, menton, doigts de la main droite ? crasse ??)

    RépondreSupprimer
  8. Ah ! Des pauses et des goût de ce temps, faut ben croire ! Bonne fin de semaine Evelyne ! Bisous♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ... lis : faut bien croire ... bien entendu ...

      Supprimer
  9. Je suis entièrement d'accord avec ton analyse bien détaillée. Pour moi Rembrandt c'était les scènse de famille et c'était la renaissance en matière de peinture, enfin, la fin de l'époque. J'avais retenu ce peintre quand j'allais au collège. Et aussi Corot mais là c'est plus récent.
    Temps très gris today et ma fille me dit que la pluie arrive de Pornic. Donc ça va nous tomber dessus sous peu!
    Bises Marie Hélène!

    RépondreSupprimer
  10. J'aime bien les questions que tu te poses en regardant ce portrait et aussi tout ce que tu nous apprends sur ce grand peintre

    RépondreSupprimer
  11. Coucou a tous je voudrais vous proposez mon blog

    http://dandlesmallzdemamazerty.blogspot.fr/2017/02/la-presentation-de-mon-blog.html il faut copiez collez dans la barre d'info

    RépondreSupprimer
  12. Re-re-merci pour cet intéressant partage de tes recherches. Qu'est-ce qu'on se cultive chez toi ! Je n'imaginais pas Rembrandt aussi rebelle. Mais bon, c'est un génie alors, ça se conçoit.
    En tous cas, grâce à toi, j'admirerai encore plus les toiles du maître quand j'en verrai, la lumière, le rendu des étoffes et des peaux, les atmosphères particulières, souvent intimes.

    RépondreSupprimer
  13. Très intéressantes, toutes ces infos!!

    RépondreSupprimer

et vous, qu'en dites vous?Laissez votre commentaire,merci^^

écrire ici votre email