mardi 12 décembre 2017

Maurice Carême pour la poésie du mardi de Lydie

Ma participation du jour, je l'ai trouvée dans un ancien livre de Français qui date d'il y a 50 ans.Poésie apprise à l'école,douceur de l'automne...

L'écureuil et la feuille de Maurice Carême

un écureuil,sur la bruyère,
se lave avec de la lumière.

une feuille morte descend,
doucement portée par le vent.

Et le vent balance la feuille,
juste au-dessus de l'écureuil;

le vent attend ,pour la poser ,
Légèrement sur la bruyère,

que l'écureuil soit remonté
sur le chêne de la clairière

où il aime à se balancer
comme une feuille de lumière.


en dessous, le seul exercice et commentaire est celui ci:"Impressions:un délicieux poème qui est une musique pour les oreilles et une fête pour les yeux.J'illustre par un dessin ce joli poème"-En guise d'illustration, le livre propose un très beau dessin,dans les tons de blanc et de bruns...un écureuil, me direz vous...non, deux cervidés se faisant des mamours dans l'orée d'une forêt....
C'était ma participation du jour....

mardi 21 novembre 2017

La mer des Mamelles, d'Henri Michaux


En cherchant le texte du poème à présenter pour le poème du mardi de Lydie,poème dont je ne me rappelais que le début, j'ai lu sur le net  ce poème de Michaux, poète que j'adore ,et ce  poème est extravagant et un brin peut être sensuel sinon doucement érotique mais érotisme juste suggéré .Je le retranscris ici, il colle au thème de la semaine, c'est juste pour le plaisir et le lâcher prise...



Je me doute bien, me dit
Aniado, que je ne suis pas le seul.
Il doit y en avoir d'autres à s'être baignés dans la mer des mamelles.

Je ne suis jamais longtemps sans les rencontrer sous moi comme herbes à la dérive.
Sans doute il y faut plus que quelques brasses, il faut n'avoir point peur de s'éloigner.
Recueilli, j'avance, insoucieux du retour.

C'est pourquoi je préfère les eaux d'un large fleuve, près de son embouchure, semblable à un lac, mais avec un lent courant.
Je descends le fleuve aux douces rondeurs.
Oh!
Délices.
On ne veut plus sortir de l'élément étonnant aux îlots

exquis.
Est-on déjà dans le golfe, ou encore dans l'embouchure?
On ne sait, on ne tient pas à le savoir.
On nage, on nage toujours jusqu'à ce qu'épuisé on échoue pauvrement conscient, sur le rivage, à demi dans le sable, à demi dans l'eau, cependant que vaguelettes
allant et venant vous contournent et vous envahissent en gargouillant et que la masse des eaux souffle au loin, doucement, doucement comme des voix vaguement entendues, vaguement
évoquées, on ne sait.

thème de la mer pour le poème du mardi de Lydie


Aujourd'hui Covix 
http://www.covix-lyon.net/ 

a choisi le thème des poèmes du mardi et il nous propose "la mer"
J'ai d'emblée pensé à Victor Hugo mais la mer y est pathétique,voire tragique et ce matin, en regardant par la fenêtre, pathétique me semble aussi ce début de journée sous un épais brouillard bien frisquet...Alors je me ferai joueuse avec ce poème souriant  souvent appris en classe,j'y retrouve le rythme originel des marées ,flux et reflux,et notre regard d'enfant face à l'immensité à jamais incontrôlée ....


La mer s'est retirée      


La mer s’est retirée,
Qui la ramènera ?
La mer s’est démontée,
Qui la remontera ?
La mer s’est emportée,
Qui la rapportera ?
La mer est déchaînée,
Qui la rattachera ?
Un enfant qui joue sur la plage
Avec un collier de coquillages.
J. Charpentreau

vendredi 17 novembre 2017

entre deux Flandres

Le 12,c'était repas famille-amis....
j'ai longtemps cogité sur un menu simple, original et qui se prépare à l'avance pour que l'hôtesse (moi) mange avec ses invités, reposée (???)et souriante(????) et surtout, qui rallie tous les suffrages...
J'ai fini par choisir un thème récurrent chez moi , l'entre deux Flandres, mêlant sans chichi des recettes du nord de la France et des recettes belges et surtout flamandes...
je dois dire que j'ai passé beaucoup de temps à me documenter et que pour certains mets, je ne les ai jamais goûtés en vrai avant,on supposera donc que , suivant les recettes, j'ai été au plus près des "vrais " goûts...mais peut être pas....
Je suis allée entre autres
sur le site des magasins Colruyt(où je me suis inscrite pour recevoir les recettes, chaine de magasins que je n'ai pas par chez moi^^),
sur le site epicurien.be,
sur gastronomie-wallone.be,
sur le site de supertoinette pour l'apéro
et sur celui de Ciorane et sa cuisine de quat'sous...grâce à qui j'ai résolu mon grand dilemne, on PEUT manger dans le même repas tarte au maroilles, carbonnade et tarte au sucre  EN  REDUISANT  LES  PORTIONS...(mais pas l'été avec 35°!)
J'ai néanmoins dû passer une quinzaine d'heures à tout préparer et encore, la viande cuit toute seule (certes trèèèèèèèès longtemps)
Voila, maintenant le menu, vous savez où chercher les recettes si vous en avez envie
Pour les photos...j'ai commencé à en prendre et puis plus le temps, première fois de ma vie que j'étais en retard et le repas pas tout prêt quand les invités sont arrivés!!!!!

la table avant (je vous ferai grâce de la table après)

apéro:
zizicoincoin maison,nombril de vénus au chèvre et chtiotes tartines
(forcément, à choisir entre un Picon bière et un zizicoincoin, je choisis le dernier rien qu'au nom!)

entrée:
salade de chicons et sa vinaigrette à la confiture (dans la recette, il y a de la féta!!!!de la fé-ta!!!!de la féta du nord?de la féta wallonne?de la féta flamande????je n'en ai pas mis!)et de la tarte aux pommes et aux maroilles(et au cumin, et aux graines)_photo avant cuisson et ajout crême+oeuf battu,çà c'est la version enfants, sans graines et sans cumin, mais ils ont aussi mangé des nôtres, de vrais goinfrounets!_
L'idée de la vinaigrette à la confiture pour combattre la légère amertume des endives fait que même les petiots se sont régalés avec !

plat d e résistance
carbonnade flamande et sa salade liégeoise tiède

dessert
cutès Peures (poires cuites au sirop de Liège) et sa tarte au chuc...Bien contente d'avoir trouvé de la vergeoise dans mon petit magasin du 44...c'est pas trop notre truc par chez nous!


ensuite évidemment non, pas un Péket!!!!pas trouvé et même pas de grains de genévrier pour mettre dans la carbonnade!!!!!mais un café bien mérité....


mardi 14 novembre 2017

Familiale, de Prévert, pour le poème du mardi de Lydie


Ce mardi le thème proposé est "la guerre"-J'ai pensé aussitôt à Prévert et à souviens toi Barbara il pleuvait sur Brest etc....Mais comme je l'avais déjà présenté plusieurs fois depuis que je blogue, voici un autre Prévert d'une grande qualité, à mon goût....Le quotidien anodin et la violence sous-jacente...en parler plus n'ajouterait rien....

Familiale(Prévert)


La mère fait du tricot
Le fils fait la guerre
Elle trouve ça tout naturel la mère
Et le père qu’est-ce qu’il fait le père ?
Il fait des affaires
Sa femme fait du tricot
Son fils la guerre
Lui des affaires
Il trouve ça tout naturel le père
Et le fils et le fils
Qu’est-ce qu’il trouve le fils ?
Il ne trouve rien absolument rien le fils
Le fils sa mère fait du tricot son père fait des affaires lui la guerre
Quand il aura fini la guerre
Il fera des affaires avec son père
La guerre continue la mère continue elle tricote
Le père continue il fait des affaires
Le fils est tué il ne continue plus
Le père et la mère vont au cimetière
Ils trouvent ça naturel le père et la mère
La vie continue la vie avec le tricot la guerre les affaires
Les affaires la guerre le tricot la guerre
Les affaires les affaires et les affaires
La vie avec le cimetière.

Jacques Prévert, Paroles

mardi 7 novembre 2017

Sonnet en x de Mallarmé pour le poème du mardi de Lydie

Je lisais un livre,"la classe de rhéto" d'Antoine Compagnon, sur la vie dans le prytanée militaire de La Flèche vers 1960(?);l'auteur y mentionnait "le sonnet en x de Mallarmé" qui, dit il, l'épata....
Je ne connaissais pas, alors je suis allée à la pèche aux renseignements sur Google dont je vous rends compte ci après.
Mallarmé a fait une double version de ce poème qui a deux sortes de rimes:des rimes en Yx et des rimes en OR(alors, dit Wikipédia, que le sonnet doit comporter 5 sortes de rimes, en théorie)...
C'est la deuxième datant de 1899 qui a été publiée dans un recueil, mais moi je préfère la version initiale datant de 1897...
Je me permets de rajouter des renvois, correspondants aux mots que j'ai cherchés, ne connaissant pas leur sens...
je mets ici ce sonnet pour son remarquable exercice de style plus que pour son sens,qui est une allégorie de la mort et, m'apprend le net, un hommage à Baudelaire décédé alors, dont Mallarmé se disait l'élève ...
Et pour le thème de la semaine qui est "les trains" je passe la main, n'ayant rien trouvé de probant,mais n'ayant guère pris le temps de chercher...



La Nuit approbatrice allume les onyx
        De ses ongles au pur Crime, lampadophore*,
        Du Soir aboli par le vespéral Phoenix
        De qui la cendre n'a de cinéraire amphore
      
        Sur des consoles, en le noir Salon : nul ptyx**,
        Insolite vaisseau d'inanité sonore,
        Car le Maître est allé puiser de l'eau du Styx
        Avec tous ses objets dont le Rêve s'honore.
      
        Et selon la croisée au Nord vacante, un or
        Néfaste incite pour son beau cadre une rixe
        Faite d'un dieu que croit emporter une nixe***
      
        En l'obscurcissement de la glace, décor
        De l'absence, sinon que sur la glace encor
        De scintillations le septuor**** se fixe.




lampadophore=personnage antique qui porte des lumières
ptyx:conque (coquillage)dans lequel on "entend " la mer
nixe=génie des eaux, nymphe
septuor=désigne ici les 7 étoiles de la grande ourse

mardi 17 octobre 2017

Max Jacob pour le poème du mardi de Lydie

Pour aujourd'hui,Violette du blog:
 nous propose le thème "MANEGE"




Avenue du Maine
(Max Jacob )
Les manèges déménagent.

Manèges, ménageries, où ?…
Et pour quels voyages ?

Moi qui suis en ménage

Depuis… ah ! y a bel âge !

De vous goûter, manèges,

Je n’ai plus… que n’ai-je ?…

L’âge.

Les manèges déménagent.

Ménager manager

De l’avenue du Maine

Qui ton manège mène

Pour mener ton ménage !

Ménage ton manège,

Manège ton manège.

Manège ton ménage

Mets des ménagements

Au déménagement.

Les manèges déménagent.

Ah ! vers quels mirages ?

Dites pour quels voyages

Les manèges déménagent.


lundi 16 octobre 2017

rester zen!


HMMM!!!!!!
Moi en ce moment en regardant mon planning jusqu'à mi novembre:



Un peu trop occupée pour venir régulièrement en ce moment....
Mais je vous suis de près ou de loin....
juste un poème mardi prochain, pré programmé ...
@plus^^

(il vous énerve, hein, ce gif?!c'est fait pour!)

dimanche 15 octobre 2017

Haïsha et Marie Piriou

Qu'est ce qu'un haïsha?une version moderne du haïku appelé aussi "haïku-photo".
J'ai l'air de faire ma maline, mais si je suis une fan de haïkus de longue date, par contre je n'avais jamais entendu parler de haïsha avant vendredi dernier, où j'ai participé à un atelier poésie très intéressant et débonnaire, libérateur,avec un groupe vraiment gentil.
L'écriture c'est VRAIMENT la jouissance!
Je reprends mes notes,merci aux deux animateurs dont je retranscris les mots:
Le haïsha , comme le haïku, comporte 3 "vers", de 5,7 et 5 "pieds",et prend source dans une photo qu'il n'illustre pas, ne décrit pas mais qui le porte à une évocation.
Le haïsha oriente la pensée vers d'autres possibles,c'est une ouverture vers autre chose, suggérée par la photo.
Ainsi,la photo peut être regardée seule , le haïsha peut être lu seul,chacun séparément,chacun son message.
Le haïsha n'est pas dénué d'humour, en tout cas il exprime des sentiments /sensations  et se réfère à la nature, voire aux saisons .
J'ai donc repris le tableau de Marie Piriou et vous propose ici mon haïsha, qui vaut ce qu'il vaut, non comme exemple mais comme illustration

................................................................................................................................




L'automne nourrit tout
sauf mon âme mon coeur ma peau
affamés de toi

samedi 14 octobre 2017

MARIE PIRIOU pour le tableau du samedi de Lydie

"Dance me to the end of love" est cette superbe chanson de Cohen que j'avais déjà mise sur le blog dans une sublime video  mais aussi le titre du tableau de Marie Piriou,jeune peintre qui est, il me semble, installée à Nantes?et qui expose ces jours ci à Nantes.
J'aime la féminité le mouvement la sensualité les couleurs...
Voila!
(ci dessous capture d'écran provenant de son FB-
https://www.facebook.com/marie.piriou.peinture/


ou taper son nom sur Google-images_ pour en voir plus)



Demain je reprendrai ce tableau pour un petit bonus^^

jeudi 12 octobre 2017

Jules Verne pour le défi de Khanel

Qui dit Nantes dit Jules Verne.
J'avais dit à Khanel, pour son défi d'octobre"une personnalité"que j'allais faire un reportage -photos pour participer.
Sur le net j'ai pioché tous les endroits en rapport avec cet écrivain,j'ai calculé qu'en plus, j'allais pouvoir me faire une petite rando à pattes de 5-6 H pour mon reportage...
Mais voila, je n'arrive pas à trouver ces heures dans mon emploi du temps du mois et après ce sera fini pour ce thème...
Alors,je fais ma grosse feignasse, et je vous ai trouvé çà,ce n'est pas réalisé par n'importe qui!Et en même temps çà vous fait vous balader un peu dans Nantes:

Si vous avez aimé,mettez non un com puisque c'est désactivé mais un petit pouce en l'air ,çà fera plaisir à celui qui a réalisé cette vidéo^^

mercredi 11 octobre 2017

BRETEMETTE pour la cour de récré de JB


Bretemette n'a pas de pseudo
 sur les réseaux
 sociaux
elle croit en ses propres valeurs
les met en pratique,
 tourne le dos aux critiques
et va son bonhomme de chemin
partage sa soupe, son pain
et son sourire
à l'âme qui soupire
Sa vie est monacale
mais elle n'est pas bancale! 
(contrairement à mes vers de mirliton
mais vraiment Fabienne, en voila, un prénom
surprenant, quoi que tout mignon!)


https://www.repro-tableaux.com/kunst/hippolyte_berteaux/portrait_bretonin_hi.jpg

mardi 10 octobre 2017

et De Nerval pour le thème "FOLIE" du poème chez Lydie

Bon!!!!je viens de voir que le thème proposé pour le poème du jour par Ghislaine cette fois, était "la folie", d'emblée me vient en tête celui de De Nerval, qu'il écrivit probablement entre deux séjours en asile psychiatrique avant de se suicider.
C'est un de ses poèmes les plus connus mais les moins compréhensibles, il faisait partie de ma liste présentée au bac,je faisais partie des "purs littéraires", alors, ce n'était pas de la rigolade, l'épreuve de français!
Pour Ghislaine, un fou à la souffrance créative...



EL DESDICHADO


Je suis le Ténébreux, - le Veuf, - l'Inconsolé,
Le Prince d'Aquitaine à la Tour abolie :
Ma seule Etoile est morte, - et mon luth constellé
Porte le Soleil noir de la Mélancolie.
Dans la nuit du Tombeau, Toi qui m'as consolé,
Rends-moi le Pausilippe et la mer d'Italie,
La fleur qui plaisait tant à mon coeur désolé,
Et la treille où le Pampre à la Rose s'allie.
Suis-je Amour ou Phébus ?... Lusignan ou Biron ?
Mon front est rouge encor du baiser de la Reine ;
J'ai rêvé dans la Grotte où nage la sirène...
Et j'ai deux fois vainqueur traversé l'Achéron :
Modulant tour à tour sur la lyre d'Orphée
Les soupirs de la Sainte et les cris de la Fée.

Machado pour le poème du mardi chez Lydie


Tout passe
et tout demeure
Mais notre affaire est de passer
De passer en traçant
Des chemins
Des chemins sur la mer
Voyageur, le chemin
C'est les traces
de tes pas
C'est tout ; voyageur,
il n'y a pas de chemin,
Le chemin se fait en marchant
Le chemin se fait en marchant
Et quand tu regardes en arrière
Tu vois le sentier
Que jamais
Tu ne dois à nouveau fouler
Voyageur! Il n'y a pas de chemins
Rien que des sillages sur la mer

Antonio Machado (1875-1939)
Poète républicain espagnol, mort en exil à Collioure
C'est la sublime chanson de Ferrat ,tellement de fois entendue enfant,qui m'a conduite à lire quelques poèmes traduits de Machado...


dimanche 8 octobre 2017

nombril de Vénus

J'ai participé à un après-midi de reconnaissance et cuisine de plantes sauvages,ce qui nous a permis de profiter du soleil d'octobre lors d'une balade alentours pour récolter....
Pour moi, ortie mise à part,c'était d'une grande nouveauté, aussi je me sers de mon blog pour "réviser" et ajouter un "plus" à mon herbier...
Je pense que çà peut en intéresser certains, d'où les articles qui suivront et celui ci sur une plante d'une grande beauté...

Imaginez en les feuilles sur un joli  plat pour présenter un amuse gueule à l'apéro,posé au creux de ce "nombril", çà en jette^^

et puis vraiment çà ne pose pas de problème à reconnaitre!


samedi 7 octobre 2017

Chiamonwu Joy pour le tableau du samedi chez Lydie

venant de=(https://forcreativegirls.com/contents/uploads/2017/04/Chiamonwu-Joy-910x600.png)

Cette jeune artiste nigérienne est une portraitiste hyper-réaliste, à tel point qu'on peut se demander s'il ne s'agit pas de photo...
Mais non, elle travaille avec des crayons et des  fusains.
Hmmmm....
après avoir écrit sur le blog d'Amande Douce samedi dernier, que je louais la technicité des hyper réalistes mais que je ne ressentais rien face à leurs oeuvres, je reconnais que je suis un rien inconséquente puisqu'ici je vais vous montrer un portrait hyper réaliste dont l'élégante beauté  me touche ...
Peut être les mediums utilisés me parlent ils plus? Je ne saurais dire....
Je n'ai rien à déclarer pour ma défense et assume aussi bien que possible mes humaines contradictions...

si vous twittez parfois,il suffit de rechercher son nom et vous verrez une sorte de pas à pas de ce tableau sur son compte ...

mardi 3 octobre 2017

thème de la pluie pour la poésie du mardi de Lydie

j'aime la pluie, pas forcément me manger dans la figure une grosse pluie violente mais la pluie fine et douce d'automne,la pluie qui régénère ,purifie et vivifie...Dans ce poème  cette même douceur ...Magnifiques les deux derniers vers...


Le jardin mouillé (de Henri de REGNIER)


A petit bruit et peu à peu,
Sur le jardin frais et dormant,
Feuille à feuille, la pluie éveille
L’arbre poudreux qu’elle verdit ;
Au mur on dirait que la treille
S’étire d’un geste engourdi.

L’herbe frémit, le gravier tiède
Crépite et l’on croirait, là-bas,
Entendre sur le sable et l’herbe
Comme d’imperceptibles pas.

Le jardin chuchote et tressaille,
Furtif et confidentiel ;
L’averse semble maille à maille
Tisser la terre avec le ciel.

vendredi 29 septembre 2017

la côte de Pornic à La Bernerie

Jeudi (hier)je suis allée randonner un peu sur la côte  en suivant le sentier littoral,env.12km-J'ai pris le train jusqu'à la gare de Pornic et au retour pareil à la gare de La Bernerie-
Au départ je me suis dit "ouais, trop cool" mais 3/4 d'heure après , quand peu à peu j'ai découvert au lointain se dessiner le sentier,et que mes guibolles ont commencé à monter, à descendre, à monter....que le soleil s'est mis à me taper dessus (partie de chez moi sous une pluie fine,ne croyant pas aux 24° prévus par la météo, sans chapeau, sans lunette de soleil, sans crème protectrice....), j'ai revu mon opinion...et j'en tire la leçon...
C'était une journée de très faibles marées,on pouvait donc allégrement marcher sur les plages (ce qui est une très bonne idée mais épuisante) ou escalader les rochers (ce qui est une très bonne idée mais épuisante)...Mieux valait prendre le sentier littoral où de nombreuses personnes pas toutes très jeunes ont profité de cet après midi estival...C'était une très bonne idée mais fatigante...
Des pêcheries, des pêcheries, des pêcheries, une bonne trentaine a minima le long de ce chemin....
Je vous emmène,départ Pornic,d'aventure en aventure, de train en train, de gare en gare, de plage en plage....
Sous un ciel un peu gris...au départ...j'étais heureuse, ballade bretonne, temps breton çà m'allait bien!!!!mais çà n'a pas duré...
je le referai par temps frais, pour encore mieux y goûter...
à noter , c'est un chemin avec pas mal de bancs (certes au soleil à 14H...) et des toilettes assez nombreux du moins sur la 1° partie du chemin....
Je n'ai pas pris de photos de villas mais certaines sont superbes, au départ sur la corniche de Gourmalon à Pornic ,des petites merveilles face à la mer et entourées d'arbres centenaires....et ensuite de belles villas ici et là , art déco, ou plus récentes....fenêtres donnant sur le spectacle changeant de l'océan....
Je devais aller jusqu'aux Moutiers en Retz mais je craignais de ne pas avoir le dernier train, je suis donc restée sur un banc de la gare de la Bernerie à achever mon polar avant que n'arrive le train...après un café chez "les tontons nageurs" sur la Grande Plage,bien sympa,face à la mer....









 (pas pris de photo de celui ci,il était entouré de photographes^^)







c'est en lisant l'article ici;superbes photos!!!!!!
http://www.randonneespourpetitsetgrands.com/index.php/idees-randos/pays-de-la-loire/125-longer-la-cote-de-jade#comments

que j'ai eu envie de faire cette balade..Son article date de 2015,je note que le nombre de pêcheries s'est multiplié au moins par 3....

mercredi 27 septembre 2017

UTE pour la cour de récré de JB

Ute
aimerait bien pousser des contre-ut
à  la cour de récré comme les copains
quand ils crient "But!"
oui mais voila
Ute ne va pas à l'école
son père la pousse au piano
elle monte la gamme de do en do
à longueur d'heures
qui s'effilochent inlassablement 
solitude à trois,
le piano elle et papa

Ute
rêve d'un jour plein de rires et de galopades

Ute redevient un enfant seulement quand elle fait
do-do




mardi 26 septembre 2017

thème de l'arbre pour le poème du mardi chez Lydie


Cette semaine,chez Lydie nous avons le choix entre "thème libre" et "arbres"
Un poème innocent ...



L'ARBRE(de Jacques Charpentreau) 
Perdu au milieu de la ville,
L'arbre tout seul, à quoi sert-il ?


Les parkings, c'est pour stationner,
Les camions pour embouteiller,
Les motos pour pétarader,
Les vélos pour se faufiler.


L'arbre tout seul, à quoi sert-il ?

Les télés, c'est pour regarder,
Les transistors pour écouter,
Les murs pour la publicité,
Les magasins pour acheter.


L'arbre tout seul, à quoi sert-il ?

Les maisons, c'est pour habiter,
Les bétons pour embétonner,
Les néons pour illuminer,
Les feux rouges pour traverser.


L'arbre tout seul, à quoi sert-il ?

Les ascenseurs, c'est pour grimper,
Les Présidents, pour présider,
Les montres pour se dépêcher,
Les mercredis pour s'amuser.


L'arbre tout seul, à quoi sert-il ?

Il suffit de le demander
A l'oiseau qui chante à la cime




Pour l'illustrer, allez donc chez  Yvette, qui aime tellement les arbres et peint si bien,vous y trouverez un peu d e la foret du Gâvre qui s e trouve au nord du 44 et si vous avez mis le son, vous entendrez même l'oiseau...
http://yvette-richard-lequeau.over-blog.com/article-la-foret-du-gavre-a-l-automne-en-peinture-53157115.html

lundi 25 septembre 2017

Ghormé sabzi, pour le défi du mois de Khanel

Khanel veut ce mois ci des gourmandises.

Dans le site web de ma médiathèque, j'avais tapé dans "thèmes", le mot "Iran" et j'ai donc, je crois, écumé ces derniers mois tous les romans d'auteurs iraniens contemporains qu'elle contient.

Une amie m'a prêté le livre de Delphine Minoui,journaliste franco iranienne"je vous écris de Téhéran". C'est un livre bien écrit ,qui nous plonge dans la réalité iranienne de 1997 à 2009..Si le sujet vous intéresse je vous le conseille, en plus il existe en livre de poche...


Dans son récit, la journaliste est invitée ici et là à partager des repas (ce n'est pas le sujet du livre) et les mots qui désignaient des mets"fessenjaan-khoresh bodemjaan-ghormé sabzi" m'interpelaient (certes quelque peu aiguillonnée par ma gourmandise naturelle)

En allant farfouiller sur le net, j'ai repris des recettes de ghormé sabzi pour une invitation de copine un soir dernier...
je vous la donne, je ne suis pas Iranienne (la copine non plus, ouf,elle n'aura pas eu d e point de comparaison) mais je suis pleine de bonnes intentions et d e curiosité, j'ai fait une compilation de deux ou trois recettes trouvées sur le net et çà donne çà, sans photo, hmmm...j'ai oublié....j'en suis marrie!mais c'était mon premier essai de cuisine iranienne et je m'appliquais à ne rien oublier....
en même temps c'est moyennement glam' comme plat, mais par contre, c'est si DÉLICIEUX!!!!! et PARFUMé!!!!!
et puis tapez" images ghormé sabzi" et vous en verrez...
    400 g de boeuf en cubes(la copine n'aime pas l'agneau)
    2 verres de haricots rouges, préalablement trempés pendant 12 heures et cuits
    1 oignon, finement haché+1cs curcuma+1cs fenugrec séché en poudre
    4 bouquets de persil+1 bouquet de coriandre+un bouquet de ciboulette
     3cs de sauce tomate+4 cuillères à soupe de jus de citron(ou des citrons noirs séchés si vous savez où en acheter)

    Huile végétale
    on peut ajouter:Sel+Poivre
    on fait revenir dans l'huile le fenugrec, le curcuma et les lamelles d'oignons, puis on ajoute la viande qu'on fait blondir .On enrobe la viande de la sauce tomate+le jus de citron-on couvre d'eau-on laisse cuire à feu moyen avec couvercle 2H00-on ajoute ensuite toutes les herbes finement hachées on cuit sans couvercle une 1/2 heure

     
    servir avec du riz et des haricots verts ...ou des aubergines...je suis allée saliver sur les recettes de:
    et de:
    En entrée j'avais fait un concombre à l'ail et au yaourt; et au dessert j'ai servi de ma compotée de prunes au gingembre et anis étoilé,qui ne sont pas des mets iraniens






samedi 23 septembre 2017

David Croitor pour le tableau du samedi de Lydie




Aujourd'hui un peintre roumain né en 1959 ,David Croitor.
Je n'ai pas pu me décider à ne présenter qu'un seul tableau.J'ai choisi un bouquet et un paysage avec maison qui me semblent montrer le mieux ce que j'ai retenu d e sa peinture.(la maison est du reste sur le bureau de mon ordi^^)
Une peinture sereine, joyeuse,douce, avec des bleus absolument magnifiques.
Les maisons y sont souvent de guingois ,de bric et de broc, mais elles rayonnent     d'une joie de vivre toute simple (si je puis dire), les bouquets de fleurs sont souvent accompagnés de fruits juste ramassés, pommes, coings...Les vases sont des pots vernissés, ou en terre,simples,rien de m'as tu vu, et on se sent bien dans ses tableaux...



des liens si vous en voulez encore:

http://davidcroitor.blogspot.fr/

https://www.facebook.com/david-croitor-110480085659879/

https://www.artline.ro/index.php?module=artwork&action=getArtistArtworks&user_id=1906&l=1&type=2&pag=1


mardi 19 septembre 2017

confiture melon caramélisé , écorces confites et framboises pour le défi de Khanel 3/

Pour Khanel dont le mot du mois est "gourmandises", voici de la confiture.
Celle ci est faite de melons, d'écorce de melon et de framboises.
La framboise pour la pectine
l'écorce de melon pour que çà croque un peu
le melon caramélisé parce que cuit en plusieurs fois et longtemps.
Je me suis dit:tiens, des petits melons de fin de saison vraiment pas chers!je vais essayer d"en faire d e la confiture!
j'en ai acheté deux, j'ai gardé les 2/3 de l'écorce d'un coupée très finement.(écorce+melons en fines lamelles épépinés=975g)
J'avais des framboises surgelées j'en ai dégelé env.300G
Il y avait peut être un peu trop de framboises par rapport à la quantité de melons, sinon çà a l'air correct.
Du coup j'ai voulu retourner chercher des melons pas chers pour en faire davantage mais il n'y en avait plus.
Résultat:
3 pots...
elle est belle, la vie....
oui, mais 3 enfants...
un pot chacun...
la vie est vraiment mal faite!!!!

la recette ici, çà m'évitera de la recopier de mon livre:(dans son livre C.Ferber nous donne différentes déclinaisons de la recette dont l'ajout de framboises ,je les ajoutées entières et à la dernière cuisson)
http://www.la-croix.com/Culture/Art-de-vivre/Recette-Confiture-melon-confit-ecorce-2017-09-03-1200873933

Vendanges pour le poème du mardi de Lydie

Vendanges, le thème est lancé ce mardi...
J'ai, je l'avoue, un peu tourné autour du pot et vous présente un poème écrit sur le vin de chez moi, le Muscadet, poème composé pour un concours du terroir,un petit pied de nez sympathique trouvé sur le site de:
http://maisondumuscadet.over-blog.fr

et oui on vendange aussi dans la Loire Atlantique,la preuve tout en bas:
Pour la poésie, c'est ici:







dimanche 17 septembre 2017

lecture politiquement incorrecte

Je vous présente aujourd'hui un livre extrêmement dérangeant...
un livre extrême dont les propos sont parfois limite extrêmistes(attention c'est un roman et ce n'est pas uniquement autobiographique)
si vous aimez le politiquement correct il n'est pas pour vous
si vous aimez qu'on vous enrobe les réalités dans de belles phrases ce livre n'est pas pour vous
si vous pensez que le plus beau métier du monde c'est d'être enseignant,il n'est pas pour vous
si vous pensez que dans l'éducation nationale on se sert les coudes,ce livre n'est pas pour vous
si vous aimez le lisse et l'inodore, ce livre n'est pas pour vous
C'est un petit livre de 160 pages extrêmement dérangeant mais si...haletant qu'il se lit d'une traite...
C'est l'histoire d'une jeune prof d'italien dans le bahut d'un quartier sensible (sensible=merdique) chahutée, puis menacée par certains élèves.Pas la peine d'espérer d e l'aide au sein de sa corporation, aussi bien auprès de sa hiérarchie que de ses collègues.
Pas la peine de demander aux parents de prendre davantage part à l'éducation de leurs enfants,certaines mères se font baffer par leur fils, d'autres n'ont pas la parole, il y a une gamine du collège qui taille des pipes avant d'aller en cours pour s'acheter d e la marque ,pour elle il n'y a que la dégaine qui compte (sic) et j'en passe...
On n'a jamais fini d'enseigner, on continue le soir , en préparant sa classe,au pire, mais assez souvent, on en rêve la nuit, çà joue sur le moral, la vie de couple, la vie de famille ...
La jeune prof qui s e faisait bouffer par ses élèves, suite à un grand ras le bol et à un échec personnel,va se blinder....et....

je fais un a parte mais çà a un rapport direct avec le sujet:
Platon:"lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu’ils ne reconnaissent plus, au dessus d’eux, l’autorité de rien ni de personne, alors c’est là, en toute beauté et en toute jeunesse, le début de la tyrannie. »

C'est un bouquin qui ne vous lâche pas...Ce que je lui reprocherais toutefois c'est qu'il peut renchérir sur des idées racistes et sectaires,et ne laisse guère d'espoir sur l'intégration, et la culture pour tous...Un constat sombre, politiquement incorrect, qui m'a dérangée , je ne le partage pas, mais je n'ai jamais eu d'élèves ados à la dérive dans mes classes....
mais...
ce n'est qu'un roman...
le but de ce roman?
je ne sais pas... 
l'exorcisme d'une enseignante au bord du désespoir????




samedi 16 septembre 2017

L'Annunciata , d'Antonello de Messine pour le tableau du samedi de Lydie


C'est Marcel, blog ici
https://baladesbuissonnieres.blogspot.fr/ 

qui m'a mentionné cette Vierge,ainsi qu'un livre relatant l'histoire de sa création, mais que je n'ai pas trouvé dans ma médiathèque.

(il s'agit de:
https://www.babelio.com/livres/Diwo-Au-temps-ou-la-Joconde-parlait/10984/critiques )

Elle a été peinte par Antonello DA MESSINA(de Messine) ,  en 1475; cette petite huile sur toile 45 x 34,5 cm,est nommée Vierge de l’Annonciation,ou l'Annunciata.
Je ne l'avais jamais vue dans un livre ou sur le net,ce fut une découverte totale.(et pourtant, Dieu sait que si j"ai une lubie c'est bien celle des représentations iconiques de Marie)
Au delà de la pureté ,de la luminosité des traits et de la sobriété du tableau, ce qui me touche c'est l'intériorité et l'intensité de ce regard .
J'aime aussi les textures de son voile.
Certains disent que sa main droite fait un signe de salut;en recherchant sur le net la symbolique de ce signe(la symbolique des mains est très importante dans les icônes)il me semble que ce signe est celui de l'acceptation.
Où est l'ange annonciateur, on ne sait...Apparemment déjà passé...en tout cas pas présent.Certaines analyses disent que le souffle qui soulève une page du livre signe son passage...
 En fait tout le tableau est axé sur Marie.Gabriel n'y est pas représenté.






mercredi 13 septembre 2017

ETHEL pour la cour de récré de Jill Bill

(Vilhelm Hammershoi - Interieur  avec femme vue de dos)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Vilhelm_Hammershoi_-_Interieur_mit_Rueckenansicht_einer_Frau_-_1903-1904_-_Randers_Kunstmuseum.jpg




Est elle Ethel 
ou ne l'est elle pas?
Untel dit que oui, une telle soutient que non...
Nous ,nous n'avons pas d'opinion
Mam'zelle, Mam'zelle , eh!retourne toi
qu'on voie ton charmant minois!
Ethel belle ou pas?
eh Mam'zelle, retourne toi!
sur la vie de ma mère,
que je vois ton devant
maintenant que j'ai vu ton derrière!

mardi 12 septembre 2017

thème de l'automne pour le poème du mardi chez Lydie

Comme c'est un thème récurrent à l'école entre la rentrée et les congés de Toussaint,j'en ai fait apprendre pas mal,des poèmes sur ce sujet...Les bonnes habitudes ne se perdant pas, je suis allée sur un site académique,là:
http://www4.ac-nancy-metz.fr/ien57yutz/IMG/pdf/AUTOMNE_ Quelques_poemes_ a_passer_aux_eleves_a_l.pdf

pour en chercher un que je ne connaitrais pas :
pif paf pouf,
 ce sera lui que je choisirouf!


ce qui suit est donc un copié collé provenant du lien ci dessus


Georges Jean, né en 1920, est un poète enseignant (enseignant-poète ?). 
 Il a publié de nombreux recueils de poésie et des anthologies pour les enfants, dont le
Nouveau trésor de la poésie pour enfants en 2003 au Cherche midi éditeur
.
L'automne
Quand s'annonce l'automne
La marmotte marmonne
Rentre dans sa maison
Et dit : "C'est la saison
Où mon lit a du bon
Dormons."
Et elle attend le temps
Du soleil, le printemps
En dormant.
Georges Jean

lundi 11 septembre 2017

Compotées de la fin de l'été, pour le défi du mois de Khanel

Thème du mois chez Khanel:gourmandises
 
Dans une boite à livres, j'ai trouvé, neuf, un des livres de la confiturière alsacienne Christine Ferber:"abricots, pêches et fruits d'été"-Elle y présente compotes, confitures, chutneys, soupes de fruits.

https://www.youtube.com/watch?v=IJdYrv_0CTk

(je n'ai pas testé le lien gratuit qui s'y affiche) 

Je ne suis pas très fruits , c'est même un euphémisme, mais j'ai décidé de faire quelques compotes à congeler...
J'ai suivi à peu près les recettes de bases de ce livre mais j'ai "brodé" à ma façon.
j'ai compoté les fruits plus longtemps et à la 2° fournée j'ai mis seulement 50g de sucre roux...
Surtout, j'ai ajouté des infusions.
D'abord j'ai mis à infuser une dizaine d e mn 2 sachets d'infusion dans env.20cl d'eau.
J'ai ajouté un verre de ce liquide à mes fruits+sucre, et ensuite, j'ai ouvert un des sachets et en ai parsemé le contenu sur les fruits.Puis cuisson
J'ai donc compoté 
des poires Williams avec une infusion tilleul/citron
des brugnons avec une infusion groseilles/orange
des pêches blanches avec une infusion menthe douce/thym
des pêches jaunes avec une infusion ananas/thé vert
et ci dessous des photos de mon 1° essai, pêches jaunes/tilleul mais le goût des pêches jaunes prévaut trop sur celui, léger et douceâtre du tilleul...inutile d'essayer.




la semaine prochaine je vous parlerai confitures

samedi 9 septembre 2017

La Madeleine repentante, du Caravage pour le tableau du samedi de Lydie


Qui est donc cette jeune femme qui ,vue d'ici, semble dormir, longs cheveux épars, riches atours-dentelles, damassés-,beauté des mains,carnation superbe et lumineuse?
C'est Marie Madeleine  qui regrette ses errances d'antan après avoir croisé Jésus.
Elle était prostituée,la luxure et le commerce charnel elle les abandonne,ici symbolisés par les bijoux épars à terre près de l'aiguière de parfum.
Cette femme parée pour le plaisir payant pleure sur ce qu'est sa vie, une larme qui coule , juste une au coin d'un oeil, bien visible sur le lien ci dessous,qui en dit long sur sa honte et sa repentance...
Voila encore un tableau où Le Caravage nous présente un personnage  religieux sous les traits d'une femme de tous les jours,cette désacralisation du sacré indiquant que le message religieux  est adressé à chacun de nous et à la portée de tous...
et puis cette larme unique , renforcée par la posture et les objets-symboles est plus  puissante que n'importe quel prêche, je trouve...

Ce tableau est une huile sur toile du Caravage, datant à peu près de1594-96,dim.=106X97



La semaine prochaine, dernier tableau religieux avant longtemps...









vendredi 8 septembre 2017

jeudi 7 septembre 2017

Anne de Bretagne avait elle du coeur?

Résultat d e mon enquête minutieuse afin de résoudre ce mystère:
Pendant la célèbre partie de cartes d'un dénommé Marcel P., il semblerait bien qu'elle avait du pique-Néanmoins, si j'en crois Corneille, dans sa célèbre pièce "le cidre"(breton),une conversation peu amène eut lieu entre son père et elle à ce sujet...
-Annette, as tu du coeur?
-tout autre que mon père l'éprouverait sur l'heure!

Je crois donc pouvoir affirmer que oui, Anne de Bretagne avait du coeur- D'ailleurs la population l'adorait pour çà.

Pour connaitre les aventures de ce coeur vénéré,
https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89crin_du_c%C5%93ur_d%27Anne_de_Bretagne

Au musée Dobrée, il y a un très intéressant texte (sur écran interactif) accompagnant  son écrin











La visite d el'expo temporaire est une merveille, des écrans et des jeux interactifs permettent d'intéresser les visiteurs quel que soit leur âge.Un ravissement.

mercredi 6 septembre 2017

ANGE pour la cour de récré de Jill Bill

Atrabilaire
Narcissique
Geignard
Exigeant 

Je suis l'ange noir de vos nuits profondes,
vos songes sont mes abysses
je me nourris de vos peurs
et recouvre de mes ailes noires
le tréfond de vos âmes





écrire ici votre email