mardi 27 décembre 2016

s'envoyer en l'air, prendre de l'altitude ...en aéroplume....

J'ai le petiot de 7 ans à la maison quelques jours...Enfant curieux, intelligent que dis je vif mais toujours en alerte....à  occuper , de corps et d'esprit pour qu'ensuite il trouve le calme en lui....et pas le contraire....
Nous sommes allés aux Nefs (où on trouve le fameux éléphant nantais entre autres) car internet promettait de curieuses animations....
Devant la piste de départ de l'aéroplume la foule se questionnait...Une bande d'enragés vêtus comme à la "belle époque de l'aviation" gesticulait, s'invectivait,se questionnait,devant l'engin amarré aux quatre coins à des pavés de ciment....Près de moi çà discutait et çà doutait dur dans la foule des spectateurs....mais non, c'est juste un spectacle de rue, vous voyez bien qu'il ne peut pas s'envoler, le ballon, on est sous des nefs quoi!!!!il ne peut pas monter plus haut que çà!!!!et il est attaché en plus....non non, c'est du flan, du bidon, du cinoche, bon, on y va, chéri?on va voir l'éléphant?
Mais.....
les amarres largués, hissez haut, la dame est montée , allongée dans sa nacelle, s'est emparée d'ailes-rames, s'est mise à voler-nager vigoureusement et soudain....ouiiiiii elle vole, la belle dame et elle rit, son rire ressemble à une cascade qui nous tombe dessus de haut, de plus en plus haut.....
Un superbe, poétique et envoutant spectacle que celui de l'aéroplume et de sa bande d'allumés vintage genre St Ex en folie, avec sa "spationaute" déclamant des vers dans les airs et semant ses plumes sur la foule qui la suit dans son périple....
Bon, question photos on n'était pas seuls, il y avait du monde, je ne suis pas grande et je gardais un oeil sur le petit, alors....ce n'est pas super!!!!










ah ,çà vous en bouche un coin, hein!!!!!!
Emotions, quand l'art nous bouleverse et nous emporte dans une autre dimension....J'aime!!!!





En voir plus:
grande folie nantaise, çà cartonne hors sentiers battus....vous  verrez l'aéroplume sous les nefs des anciens chantiers navals à 2mn48....(c'était un autre jour)


ses parents,là,sur leur site, et à voir, leurs inventions ....frapadingues....
http://www.makerfairenantes.com/decouvrez-les-makers/

et pour en voir plus sur la théorie et la pratique de la nage en l'air, çà dure 8 minutes,c'est ailleurs mais c'est bien:


rêve, rêvons, rêvez en cette veille de 2017,c'est ce que je nous souhaite....rêvons éveillés....
et ceci n'est pas que rêve mais une belle recherche technique...je dis WAOUWWWWW!!!!!!
Et vous?


lundi 26 décembre 2016

défi de Khanel/5:jeux interdits

 ma dernière participation de l'année, chère Khanel à tes défis,cette  version élégante , au piano, d e la romance du film "jeux interdits" que l'on entend plutôt jouée à la guitare par Narciso Yepes


dimanche 25 décembre 2016

noël géorgien

Bon Noël à ceux qui le fêtent et bon dimanche à tout un chacun^^

 

mardi 20 décembre 2016

Images, de Guillevic pour le poème du mardi de Lydie

Sous les herbes, ça se cajole, 
Ça s'ébouriffe et se tripote, 
Ça s'étripe et se désélytre, 
Ça s'entregrouille et s'entrefouille, 
Ça s'écrabouille et se barbouille, 
Ça se chatouille et se dépouille, 
Ça se mouille et se déverrouille, Ça se dérouille et se farfouille, Ça s'épouille
et se tripatouille —

Et du calme le pré
Est la classique image.



poème de Guillevic, pas trop de saison j'avoue, mais un bonheur de mots imaginaires et plein d'images,çà grouille, la vie!....avec une conclusion étonnée et logique.... ma dernière participation en 2016 avec un de mes poètes fétiches

lundi 19 décembre 2016

défi de Khanel, jeu/4:la poupée Bella

La mienne s'appelait Denise, le prénom d e ma marraine....elle avait une robe en broderie anglaise, rose pâle et blanche et était blonde....
Pour voir plus de ces poupées célèbres en leur temps:
https://www.youtube.com/watch?v=6hAGyr8TR4A


samedi 17 décembre 2016

le bébé, pour le tableau du samedi de Lydie, écrit par Madyson



tableau trouvé sur:http://lusile17.l.u.pic.centerblog.net/5ec14367.jpg


je suis Madyson, la petite-fille de Mamaz' et aujourd'hui c'est moi qui vous montre un tableau.
j'ai choisi celui là parce qu'il me fait penser à mon petit frère, çà me fait rire de le voir tirer la langue,et c'est coloré.
La peintre est Irene Owens, elle est américaine.
c'est tout parce que je ne sais pas quoi raconter, je ne suis pas sûre que çà va intéresser des gens (la fin, c'est mamie qui l'a écrite pendant que je le disais, je ne voulais pas....)

vendredi 16 décembre 2016

au passage Pommeraye, clin d'oeil à Monique

Il y a 3 jours dans notre sublimissime passage Pommeraye nantais que Monique, si je ne m'abuse, aimait bien....




et puis zun autre, à Rueil,histoire de mêler le temporel et le spirituel quelques instants.....je rêve d e faire mes courses avec des chanteurs de gospel à la caisse... et de la chorale avec d'aussi beaux maitres de coeur....de choeur, je veux dire......
euh...c'est l'effet "esprit d'amour" de Noël, çà me passera^^


c'était mon cadeau de l'avent

mercredi 14 décembre 2016

LES ÉMIGRANTS BELGES D’HIER, UN MIROIR POUR AUJOURD’HUI ?/3 et fin de la série

EXPOSITION:LES ÉMIGRANTS BELGES D’HIER,UN MIROIR POUR AUJOURD’HUI ?
Basée sur le livre Les émigrants belges, sous la direction d’Anne Morelli, réalisée par le CIRÉ (coordination et initiatives pour réfugiés et étrangers)
Bon nombre d’idées toutes faites et d’a priori circulent à propos des immigrés et des réfugiés aujourd’hui en Europe. Pourtant, un jour, les Européens ont - eux aussi - émigré. Cette exposition montre combien la réalité des émigrants belges d’hier fait écho aux préjugés subis aujourd’hui par
les étrangers.

quand j'ai vu le titre de l'expo, je me suis d'abord dit:quoi?Les Belges étaient des migrants?à d'autres moments que pendant les deux dernières guerres?pourquoi?comment? et quel rapport avec les flots des migrants actuellement? Je remercie Clio pour les infos personnelles et historiques qu'elle a bien voulu partager avec moi.Je vous laisse découvrir à travers les photos que j'ai prises,pas besoin de commentaires:


Causes:





 Ce qu'on disait des immigrés belges:



















Pour résumer, que reprochait on aux migrants belges?












çà vous rappelle peut être quelque chose?

la douleur d'être loin de chez soi ne se mesure pas en km!

pour finir sur une jolie note, il y avait un petit film tourné et joué par des jeunes de cités et des ados et jeunes adultes de l'IEM (institut educatif de motricité, où j'ai vu cette expo),très bien mis en scène, j'ai noté le leit motiv, c'est lui qui va conclure mon triptyque "migrations"


les vieux qui ont vécu se taisent pour laisser rêver les jeunes qui ne savent pas encore




toutes les branches du fleuve se jettent dans la même mer, 
la mer Unique
toujours revient le matin
toujours revient la lumière
toujours revient un lendemain

mardi 13 décembre 2016

MigrantEs /2

"EXPOSITION
MIGRANTES
Exposition écrite, photographique et sonore d’Anne
Groisard
Eudine, Tulsa, Anna, Catherine, Penpak... Elles sont
femmes du monde, femmes migrantes depuis
peu ou à vie. Un jour elles ont quitté leur pays, par
contrainte ou par choix. Bien qu’elles représentent
près de la moitié des migrants mondiaux, elles
sont encore peu reconnues.À travers ces témoignages, Migrantes apporte un regard différent sur la migration et sur sa diversité."


Merci également aux élèves des classes du lycée professionnel Léonard de Vinci de Nantes et à leurs professeurs qui ont travaillé sur la thématique économique des migrantes et migrants.


Constituant  49 % du total des migrants au monde, les femmes sont souvent seules ou chefs de famille, elles ne viennent pas, pour la grande part, rejoindre leur mari dans le cadre de regroupement familial comme ce fut grandement le cas il y a plusieurs dizaines d'années.
Elles ont généralement des emplois non valorisants , dénués de droits, à temps partiels et sous payés et ce , même pour celles qui ont un haut niveau d'étude.On ne s'étendra pas sur les difficultés quotidiennes, d'accès au soin, de logement et de...vie....
Elles font souvent partie de minorités opprimées, ou refusent de se plier aux coutumes et us de leurs pays concernant les femmes et leur rôle familial et social(refus de l'excision,du voile intégral,lutte pour avoir droit à un métier, à la culture,faire respecter leurs droits d'humain,ou encore fuient les répressions politiques ...etc....),ou bien viennent de pays dans des situations politiques et économiques inextricables en pensant trouver de quoi vivre ou survivre ailleurs.
Parfois elles s'enfuient alors que leur vie même est en danger et nombre d'entre elles ne peuvent emmener leurs enfants s'ils sont otages de familles "oppressives" (çà se dit, çà?)
Dans le monde on peut compter 232 millions de migrants(dont une centaine de millions de femmes).
Pour beaucoup elles espèrent rejoindre leur pays quand sa situation s'améliorera, quand elles auront un petit pécule.Mais  elles ne sont pas dupes de la probabilité que çà arrive un jour...Pour d'autres dès le départ c'est un voyage sans retour et ce qu'elles fuient est si terrible qu'elles veulent vraiment devenir citoyennes d'adoption.
On dévalorise le rôle économique et social de la femme en continuant à affirmer que c'est  l'homme le support principal économique mais pour ces femmes migrantes seules ou chef d e famille ce n'est plus  vrai....
Chiffres de l'organisation internationale du travail:grâce à ces centaines de millions d'immigrés,en 2025, les pays à revenus élevés gagneront 0,6% en plus.
Selon l'OCDE les migrants contribuent plus aux impôts et aux charges sociales qu'ils n'en bénéficient.
En France ils touchent plus d'aides au logement (34% contre 13,7),plus d'allocations familiales (35% contre 24,9),plus d'assurance chômage(19% contre 11,7) mais ils touchent moins de prestations santé et de retraite, qui sont les deux postes de notre économie en forte dette....Ils paient aussi des cotisations sociales et des impôts selon le même barême que les Français non immigrés.

Voila l'essentiel des notes que j'avais prises lors de cette expo.

article3 à venir:des migrations belges aux siècles derniers aux migrants actuels....








lundi 12 décembre 2016

"Migrations, une histoire européenne",à Nantes/1

 Du 12 septembre au 9 octobre de nombreuses manifestations ont eu lieu à Nantes sur le thème des migrants et de l'Europe.
Je veux vous relater les trois principales expos où je suis allée, en 3 articles où je tâcherai de donner la parole aux faits et aux chiffres et moins à l'émotion.je mettrai en bleu gras ce que j'ai relevé dans les expos, textes donc qui ne m'appartiennent pas.
Néanmoins la première que j'ai vue est extrêmement bouleversante, tout ce qui y est on le sait (plus ou moins) mais rassemblées dans deux salles,ces photos de grands  reporters photographes , forcément parlent aux tripes.


ODYSSÉE EUROPE.FUITE ET REFUGE DEPUIS 1945
Photos de l’agence Magnum Photos, textes de la Zeitenspiegel-Reportageschule Günter Dahl
Cinquante photographies de grands reporters de l’agence Magnum Photos retracent le destin de populations en fuite depuis 1945.

Des clichés de Robert Capa, David ‘Chim’ Seymour ou encore Erich Lessing... racontent la Hongrie révolutionnaire , l’Allemagne réunifiée, les guerres en Afghanistan,en Irak et au Kosovo. Ils témoignent de la famine en Éthiopie ou de la guerre civile en Libye, ils évoquent le conflit entre l’Ukraine et la Russie.

Si l’arrivée récente en Europe de centaines de milliers de réfugiés venus du Moyen-Orient a choqué les esprits, de tels mouvements de population ont marqué régulièrement l’histoire de l’Europe, singulièrement au XXe siècle.
L’exposition propose une plongée dans un volet majeur de l’histoire européenne depuis 1900 en
revenant sur les vagues de migrations, souvent de très grande ampleur, qui n’ont cessé de la jalonner.
Coproduction Université, Ville de Nantes, Nantes Métropole.

au delà des photos, de très riches tableaux didactiques relataient les différentes vagues d'émigration et les raisons politiques et économiques qui en furent la cause. Passionnant!






 LES CONTES DES MILLE ET UNE VIES
La Luna et les Actions Collectives* Installation plastique (vidéo, dessin, broderie,musique, objets, photos). Travail mené avec 60 habitants de plusieurs quartiers nantais sur le voyage, la migration, l’hospitalité, l’être ensemble.


éclatement des empires ottomans et austro hongrois, montée des nationalismes,prétextes religieux, frontières fluctuantes et peuples en errance d'un pays à l'autre, émergence de nouveaux pays résultant de tout celà,crises politiques et guerres,épidémies et famines, persécutions,nous, Européens , avons vécu de près ou de loin tout çà,parfois spectateurs souvent victimes....

Je n'ai pas l'intention d e faire sur mon blog un copié collé de l'expo que j'ai photographiée, alors je vous livre quelques points de réflexion.... l'utilisation des photos de reporters....Hongrie, Kosovo, Tchétchénie, des exemples européens....











des chiffres qui parlent...






prochaine étude:les femmes migrantes....

écrire ici votre email