mercredi 30 novembre 2016

MUGUETTE pour la cour de récré de Jill Bill

La famille émue et admirative, devant ce bébé rond et doux et chaud, tendre et potelé qu'on appela Huguette, ne sut que murmurer,à bout d'émotions:
Mmmmm!Huguette!!!!
et que je te bise et te suçotte, les doigts si mignons, les oreilles si réussies et ce petit nez....Mmmmm!Huguette!
ET voyez cette petite fille blonde, nattes tressautant au dos, petite bouille ouverte,qui court au devant de ses parents, mmmm!Huguette!choyée et chérie,rayon de soleil dans leur vie...
quand jeune fille elle devint on ne l'appelait plus que Muguette,des amoureux à la pelle,elle n'en choisit aucun....
Maintenant que sont passés les ans elle est toujours comme elle était enfant, douce et souriante, attentive et bienfaisante et les enfants qu'elle n'a pas eus la surnomment Mémémuguette et çà fait mmmmm!tendrement dans leur gorge quand ils la bisent en passant.... 

image de;https://pixabay.com/fr/vieillesse-jeunes-la-main-360714/

mardi 29 novembre 2016

Christine de Pisan pour le poème du mardi

Une participation en "vieux français" mais pas besoin d'une traduction totale pour en goûter le rythme et l'esprit...



Ballade

 Seulette suis et seulette veux être,
Seulette m'a mon doux ami laissée,
Seulette suis, sans compagnon ni maître,
Seulette suis, dolente et courroucée,
Seulette suis en langueur mésaisée,
Seulette suis plus que nulle égarée,
Seulette suis sans ami demeurée.

Seulette suis à huis ou à fenêtre,
Seulette suis en un anglet muchée,
Seulette suis pour moi de pleurs repaître,
Seulette suis, dolente ou apaisée,
Seulette suis, rien n'est qui tant me siée,
Seulette suis en ma chambre enserrée,
Seulette suis sans ami demeurée.

Seulette suis partout et en tout être,
Seulette suis, où je vais où je siée,
Seulette suis plus qu'autre rien terrestre,
Seulette suis, de chacun délaissée,
Seulette suis, durement abaissée,
Seulette suis souvent toute épleurée,
Seulette suis sans ami demeurée.

Princes, or est ma douleur commencée :
Seulette suis de tout deuil menacée,
Seulette suis plus tainte que morée,
Seulette suis sans ami demeurée.
 
De triste coeur chanter joyeusement
Et rire en deuil c’est chose fort à faire,
De son penser montrer tout le contraire,
N’issir doux ris de dolent sentiment***,

 
Ainsi me faut faire communément,
Et me convient, pour celer mon affaire,
De triste coeur chanter joyeusement.

Car en mon coeur porte couvertement
 
Le deuil qui soit qui plus me peut déplaire,
Et si me faut, pour les gens faire taire,
Rire en pleurant et très amèrement
De triste coeur chanter joyeusement.


Christine de Pisan (1364-1430)

***=cacher dans un doux rire ma tristesse 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

beaucoup de sensibilité dans ce poème sur le veuvage....


pour savoir qui fut Christine de Pisan, c'est là par exemple:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Christine_de_Pizan 

dimanche 27 novembre 2016

Atelier de danse intuitive, Loreena Mc Kennitt et Marrakech

Un excellent moment très riche en émotions, et en rencontres, aussi, lors de l'atelier de danse intuitive, idéal pour s e faire plaisir et se lâcher...
Grâce à une des participantes , j'ai découvert l'envoutante Marrakech chantée par la Canadienne d'origine celte Loreena Mc Kennitt



vendredi 25 novembre 2016

Hervé Bouczo pour le tableau du samedi de Lydie

Hervé Bouczo est un artiste,potier,céramiste,dessinateur, de talentS, installé dans le nord-Loire, banlieue nord de Nantes
Lors de ma visite de l'exposition à St Aignan de Grandlieu(44),son châtaignier m'a énormément plu par sa finesse et son réalisme.
Il a d'ailleurs été primé par le jury.
Son site est là:
http://bouczo-herve.wifeo.com/




LE CHÂTAIGNIER de TOURNEBRIDE
Crayon graphite sur Arches satiné (50cmx70cm)


 image provenant de:http://www.breizh-info.com/wp-content/uploads/2016/11/expo-009-768x1078.jpg

mercredi 23 novembre 2016

ARCHAMBAUD pour la cour de récré de Jill Bill

Archambaud sent bon
Archambaud sent bon
Archambaud sent bon
Ar-cham-baud-sent-bon!!!!
il ne sent plus 
la frite grasse
il ne sent plus
le tabac de sa pipe
il ne sent plus son vieux chien mouillé
ou les champignons vieillissants
Il sent bon....
peut être à cause d'une future Archambaude
dodue et blonde à coeur
auprès de qui il joue le joli coeur
et pour laquelle il se lève et se lave 
et même met du sent bon 
sur ses cheveux et dans son caleçon
affaire à suivre,comme on dit.... 
à présent il sent le café du matin tout frais
la lavande du drap tout froissé
et le dimanche il sent même
le parfum du bonheur
et le petit croissant au beurre....
le village en est tout ébaubi!
je vais mettre des bigoudis
pour aller à la noce,dame oui!
et un peu de sent bon aussi.... 
c'est pas tous les jours que l'Archambaud il se marie!
 

mardi 22 novembre 2016

sardines à l'huile, pour la poésie du mardi de Lady Marianne



Sardines à l’huile

Georges Fourest(1867/1945)

Dans leur cercueil de fer-blanc
plein d’huile au puant relent
marinent décapités
ces petits corps argentés
pareils aux guillotinés
là-bas au champ des navets !
Elles ont vu les mers, les
côtes grises de Thulé,
sous les brumes argentées
la Mer du Nord enchantée…
Maintenant dans le fer-blanc
et l’huile au puant relent
de toxiques restaurants
les servent à leurs clients !
Mais loin derrière la nue
leur pauvre âmette ingénue
dit sa muette chanson
au Paradis-des-poissons,
une mer fraîche et lunaire
pâle comme un poitrinaire,
la Mer de Sérénité
aux longs reflets argentés
où durant l’éternité,
sans plus craindre jamais les
cormorans et les filets,
après leur mort nageront
tous les bons petits poissons !…

Sans voix, sans mains, sans genoux
sardines, priez pour nous !…




fantaisie,tendresse, humour-ou pas-ton décalé-(thon?décalé),un monde imaginaire,imaginé peut- être si proche de la réalité,juste à la limite du rêve et de la réalité, mais qui floute les limites...je crois que je vais plutôt me décapiter un boeuf et m'en payer une tranche....j'ai trop pitié de ces sardinettes....


mardi 15 novembre 2016

VIAN pour écureuil bleu, pour le mardi poésie de Lydie

(programmé à l'avance)


Brigitte-Ecureuil Bleu m'a commenté un des poèmes de Queneau en disant qu'elle adore Queneau mais un tout petit peu moins que Vian....çà m'a tracassée...Car si j'ai lu les romans de Vian, si je connais ses chansons (et là je me demande:a t il été parolier ou a t il écrit des poèmes puis les a t il mis en musique, je l'ignore)-le déserteur, la complainte du progrès, et d'autres....-je ne me souvenais pas avoir lu de poêmes de Vian....
Alors pour Brigitte qui va vivre une fin de  semaine particulière, héhé!je dédicace ce poême de Boris Vian lu et trouvé sur la toile.





Comme une pomme, cueille la vie

Cueille la vie comme une pomm' d'api
Comme une fleur, comm' une grapp' de raisins
Et t'en fais pas pour les pépins.
Cueille sans remords et sans hésiter
Plante tes dents dans les fruits de l'été
Sans t'occuper des gros chiens du fermier
Qui voudraient bien t'en empêcher.
Cueille les jours qui passent
Cueille tous les espoirs
Sans faire la grimace
S'il vient à pleuvoir
Si les hirondell's volaient tout's à tire-d'ailes
En plein mois d'Novembr', ell's pourraient fair(e) le printemps.
Cueille la vie comme une rose bleue
Et glisse-la dans le livre doré
Le livre d'or où dort tout ton passé
Et tous tes souvenirs heureux.
Fais un bouquet contre le cafard
Bouquet de joie pour t'éclairer dans l'noir
Bouquet d'amour, de rêve et de baisers
Et de matins dans la rosée.
Cueille les jours de larmes
Cueille les jours d'émoi
Cueille les heures de charme
Cueille tout à la fois.
Vis comm' la cigale, donn' ton cœur à tout' la terre
Donne à pleines mains, donne, donne, donne, ne garde rien.
Cueille une chanson dans le vent qui s'lève
Une illusion, un beau mirage, un rêve,
Un air de fête au fond d'un soir d'Avril
Et tout sera tellement facile
Va cueille une pomme vermeille
Cueille ce plaisir sans pareil
Cueille, cueille, un grand morceau de soleil !

mardi 8 novembre 2016

RUPERT pour la cour de récré de Jill Bill

-"Il en avait une paire...
-une paire de quoi, dis voir?
-une paire bleue et jaune
-à rayures?
-une paire bleue et jaune avec de la moumoute
-mais une paire de quoi, tu dis?
-une paire bleue et jaune avec de la moumoute , douce et chaude
-ah,m'enfin, répondras tu?
-une paire bleue et jaune avec de la moumoute,douce et chaude,pile poil à sa taille
-dis le, dis le moi, z'enfin, de quoi que tu causes?UNE  PAIRE  DE  QUOI??????
-une paire de ruperts, oui, de ruperts, la paire!!!!
-mais c'est quoi, une paire de ruperts?
-ah çà, tu m'exaspères, tiens, je m'en vas, puisque c'est comme çà!!!!! "

Maigrir, selon Queneau

Queneau qui s e fout du monde, Queneau l'inventif illimité,Queneau qui joue avec les mots leurs sens et leur orthographe, qui ne se prend pas au sérieux,enfin, c'est ce qu'il veut qu'on croie de lui!.... J'aime bien "ceux qui maigrissent d e caractère"....et puis ce poème c'est moi, quoi!!!!moi aussi je maigris du bout des douas!je maigris même que de là^^...quant à l'extrémité du cou, si quelqu'un sait où çà s e situe.....

je me l'offre  et vous l'offre aussi en espérant qu'il vous fera rire!!!!!Ce sera "mon" dernier Queneau....



Y en a qui maigricent sulla terre
Du vente du coq-six ou des jnous

Y en a qui maigricent de caractère

Y en a qui maigricent pas du tout

Oui mais
Moi jmégris du bout des douas
Oui du bout des douas
Oui du bout des douas
Moi jmégris du bout des douas
Seskilya dplus distinglé



Lautt jour
Boulvar de la
Villette
Vlà jrenconte le bœuf à la mode
Jlui dis
Tu mas l'air un peu blett
Viens que jte paye une belle culotte
Seulement jai pas pu passque



Moi jmégris du bout des douas

Oui du bout des douas
Oui du bout des douas

Moi jmégris du bout des douas

Seskilya dplus distinglé



Dpuis ctemps-là jfais pus dgymnastique
Et jmastiens des sports dhiver
Et comme avec fureur jmastique
Je pense que si je persévère

Eh bien
Jmégrirai du bout des douas
Oui du bout des douas.
Oui du bout des douas
Jmégrirai même de partout
Même de lesstrémité du cou

vendredi 4 novembre 2016

Vermeer emballé par Jacques Lebot,pour le tableau du samedi de Lydie

Comme tous les ans ou presque je suis allée admirer les oeuvres exposées au 24° salon d'arts de st Aignan de Grand lieu (44)
Nous sommes invités  à voter pour un tableau et pour une sculpture, qui recevront le prix du public en fin d'exposition le 13 Novembre...
Mon vote est allé à cette peinture de Jacques Lebot,peintre vivant au nord de Nantes à la Chapelle sur Erdre.
Le détournement d'un célébrissime chef d'oeuvre de Vermeer me fait beaucoup rire,et en vérité le tableau "en vrai" est encore plus réussi que l'idée que nous en concevons en regardant cette image....Il dénote beaucoup de savoir faire, on sent la lumière qui joue dans le papier de fleuriste et l'épaisseur qu'il a et qui lui confère une sorte de semie rigidité,et puis en bas, voyez le code barre et le prix....indiqué: "Fr:120,00"....question philo:le prix de l'art permet il aux artistes de faire du lard?
Voyez aussi avec quelle technique Jacques Lebot reproduit le fameux portrait de la jeune fille à la perle, mais avec un éclat particulier,décalé, hmmm....avec un rouge à lèvres qui file légèrement sur les dents et une moue un peu plus sexualisée....




le portrait de Vermeer , pour rappel (1655)



pour en voir plus sur le travail de Jacques Lebot:(site où je suis allée chercher la reproduction du tableau)
http://www.galerie-com.com/artiste/lebot-jacques/3864/

jeudi 3 novembre 2016

l'art gluten free,version Arthur Coulet

Je ne connaissais pas cette nouvelle tendance mais je l'ai découverte sur le net après avoir feuilleté une revue d'art dans la salle d'attente d e mon toubib (je remercie mon généraliste et mon dermato de s'intéresser à l'art et d e nous en faire profiter...Malheureusement les temps d'attente sont trop faibles pour pouvoir en profiter pleinement....)...Apparemment c'est la grande mode sur la toile de détourner les classiques , moi çà me fait rire et par les temps qui courent , c'est toujours çà d e pris comme disait ma grand mère.


Pouvez vous imaginer les glaneuses ou les semeuses de Millet version "gluten free" , c à d:"sans gluten"....sans gluten puisque c'est meilleur pour la santé,à ce qu'il parait.....Oui?Non?
allez donc voir ce lien et le travail du plasticien Arthur Coulet....

https://www.2tout2rien.fr/les-classiques-arthur-coulet/

écrire ici votre email