mercredi 31 mai 2017

libéralisation de la pilule, c'était il y a (presque )50 ans/pour le défi de Khanel

Pour le défi (date historique/évènements) de Khanel ce mois ci, j'avais choisi plutôt des évènements pas réjouissants à rappeler.
Mais pour finir en beauté, en tant que femme comme en tant que mère, je veux ici célébrer les presque 50 ans de la libéralisation de la pilule contraceptive.(fin décembre cette année).
Un grand pas pour la Femme et pour l'Humanité.
Certes, on peut tomber enceinte sous pilule, certes c'est un pis-aller, car pas très bien supporté par tous les organismes, certes c'est même interdit pour des raisons de santé à certaines femmes, certes c'est ENCORE les femmes qui s'y collent et contrôlent ou pas leur fertilité ou celle du couple...et quand elles se retrouvent enceintes malgré tout, culpabilité et culpabilisation....

Mais c'est mieux que les aiguilles à tricoter ou les abandons sous X,ou ,plus soft, les ligatures de trompes interdites jusqu'en...????pour motif contraceptif et parfois déguisées sur le papier en opération de l'appendicite...


Rien n'est gagné...
Restons en alerte...
en alerte rouge! 

un extrait "légal", venant de là:
http://www.assemblee-nationale.fr/13/evenements/1967_legalisation_pilule/


 début du copié-collé:
"La légalisation de la pilule, en 1967, fut un des grands moments de la vie parlementaire sous la Ve République. Député gaulliste de la Loire, Lucien Neuwirth [Tables nominatives des interventions de M. Lucien Neuwirth devant l'Assemblée nationale] déposa sa proposition de loi le 18 mai 1966, jour de son quarante-deuxième anniversaire : traité de « fossoyeur de la France » par ses adversaires, il voulut ainsi marquer symboliquement son respect de la naissance. Une commission spéciale, constituée le 11 juin 1966, entendit jusqu’au 17 novembre les autorités religieuses, les associations concernées, des scientifiques comme les professeurs Monod et Jacob, mais aussi l’économiste Alfred Sauvy et le sociologue Pierre Bourdieu. Examiné par l’Assemblée nationale en première lecture le 1er juillet 1967, le texte fut définitivement adopté le 19 décembre 1967. Le général de Gaulle le promulgua le 28 décembre 1967 de Colombey-les-Deux-Églises, où il passait les fêtes en famille."(fin du copié-collé)


C'était ma dernière participation au défi de mai puisque nous voila en juin demain^^ 


18 commentaires:

  1. Cinquante ans déjà ! C'était presque hier et tous les esprits ne sont pas encore calmés. Vigilance.

    RépondreSupprimer
  2. Un demi-siècle... Le droit d'avoir ou non un enfant sans avoir recours à une faiseuse d'anges ! Le côté privé de la vie conjugale, plaisir sans grossesse eh oui... madame s'y colle ! Feue ma mère disait il est plus malin de ne pas en faire qu'en faire, merci Evelyne

    RépondreSupprimer
  3. Tout ce temps, déjà ... bon matin Evelyne ! Bisous♥

    RépondreSupprimer
  4. merci et comme tu dis "rien n'est gagné" ! pour les droits des travailleurs non plus ! le monde actuel revient sur les acquis ! bonne journée et merci pour le défi

    RépondreSupprimer
  5. Droit que certains menancent sous prétexte de morale. Un mot à la mode quand liberté est remplacé par libéralisme.

    RépondreSupprimer
  6. c'est sûr qu'il faut rester vigilante, tout peut basculer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, je ne crois pas que le droit à la contraception soit remis en question par qui que ce soit...dans notre civilisation occidentale. Pour les autres...ça reste à surveiller !!!

      Supprimer
  7. Ne pas oublier la persévérance des femmes pour leur liberté, ne rien lâcher, rien n'est jamais acquis.

    RépondreSupprimer
  8. Une belle révolution pour la libération des femmes, combien d'avortements illégaux évités grâce à cette libéralisation!
    bonne journée
    danièle

    RépondreSupprimer
  9. en espérant que tout ça ne soit jamais remis en question !

    RépondreSupprimer
  10. ah! la pilule! Je ne l'ai jamais prise. Mais tu vois je les donnée à mes chattes! oh ça marche très bien sauf que celles qui l'ont prise ont eu un cancer des mamelles ! Bien sûr je suis hors sujet. Rien à voir avec la législation, ça va te faire rire!Mais je n'avais pas grand chose à te dire ne connaissant pas ce produit. Voilà! depuis toutes ont été opérées.

    RépondreSupprimer
  11. Rhhoo les fautes et graves
    " Je l'ai "

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour,
    J'ai pour habitude de dire que la pilule et la machine à laver ont libéré la femme...Merci de l'avoir rappelé!

    RépondreSupprimer
  13. Un jour à l'autre, tout peut basculer

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour Evelyne. C'est bien de le rappeler car cela a contribué à notre libération, comme le souligne Pierrette. Je me souviens très bien de l'arrivée de cette première pilule. Bisous

    RépondreSupprimer
  15. C'est clair !! un vrai pas en avant !!!
    vive la pilule :)
    bisesss
    cricket

    RépondreSupprimer
  16. 50 ans - Je me suis mariée à 19ans la pilule n'était pas encore très bien connue et n 'avait pas une très bonne réputation - Je me souviens que je ne voulais pas la prendre car j'avais peur d'avoir ensuite un enfant anormal , le jour où je voudrais l'arrêter - Toute une histoire ..... ! La pluie est tombée ce soir - La météo n'avait pas menti ... Bonne semaine - Bisous

    RépondreSupprimer
  17. une sacrée avancée !! comme tu le précise--- c'est mieux qu'une aiguille à tricoter- de nos jours on a la pilulle du lendemain-
    mais encore trop de jeunes filles mères à 16 ans - à quoi elles pensent-
    une bonne idée ce fait historique- bravo !
    bonne soirée-
    pas reçu ton envoi -

    RépondreSupprimer

et vous, qu'en dites vous?Laissez votre commentaire,merci^^

écrire ici votre email