lundi 20 février 2017

paysages pour Khanel-4/Bords de Loire et Trentemoult des artistes























on rentre à bord du navibus,qui nous fait traverser la Loire de Trentemoult au port de Nantes; il fait nuit, nous voyons les anneaux de Buren illuminer l'Ile de Nantes...
Fin du voyage....

jeudi 16 février 2017

paysages pour le défi de Khanel,-3/ rando près du lac de Grandlieu

Lac de Grandlieu,le plus grand lac naturel de plaine français.
En route pour une rando d'une à peine vingtaine de km aux alentours sur les communes de St Aignan de Grand lieu et de Bouaye...
Parfois la copine qui marche, qui marche, qui marche, quand elle prépare une rando pour son club de marche, m'invite à venir tester avec elle...quand ce n'est pas TROP long et qu'il n'y a aucune difficulté....(elle me connait bien^^...et sait comment me faire dépasser un peu mes limites)
Départ près de la fontaine de St Rachou, un saint honoré dans plusieurs endroits du pays de Retz quand les mères venaient y porter leurs nourrissons pour les protéger de la râche****...
****
explication ,à propos de la fontaine de st Rachou tirée du fascicule sur le patrimoine de Grandlieu rédigé par l'asso d'histoire locale:"le patron de la paroisse est visité ,une offrande en argent est faite et déposée dans un tronc sous la statue.Un petit bonnet ou cremeau est baigné dans l'eau du lac et appliqué sur la tête d e l'enfant malade.Cette maladie est appelée râche.(j'ai lu à ce sujet deux options:croûtes de lait ou teigne, à vous d e choisir.Perso je crois que st Rachou peut TOUT!)-Le voyage se continue presque toujours par une messe rétribuée 1,50 franc(voir la période) à l'intention  d e l'enfant.Quand on laisse le cierge brûler jusqu'à extinction,çà s'appelle le grand voyage.Le tout cierge compris revient à 2,50 F;il y en a qui s econtente nt de faire brûler un cierge, alors ils ne paient que le prix du cierge, 1F"Fin de citation_d'après un texte d e l'abbé Bonnot,curé de la paroisse,1836-71)....Pays de Retz très croyant....c'est un euphémisme!!!!



comme bien souvent associée aux lacs,une légende de la ville d'Herbauges engloutie dans les eaux par la colère divine,Dieu n'aime pas qu'on ne le craigne pas....En savoir plus ici:
http://www.terristoires.info/ebooks/herbauges-et-le-lac-de-grandlieu-dans-le-pays-de-retz-une-punition-divine-1177.html

Mais le but de la rando n'était pas le lac...Nous avons marché à travers bois

observé des oiseaux au dessus des prés humides en abord de lac








je rajoute 3 photos prises par ma randonneuse préférée, un autre jour plus ensoleillé où elle proposait la rando à son club de marcheurs.Comme elle m'a envoyé un powerpoint j'ai fait des copies d'écran et c'est moyen,mes ses photos sont belles....


site des pierre aigües





Ce sont d'autres oiseaux, bruyants et énormes que nous avons croisés sur le chemin du retour, longeant en partie les pistes de l'aéroport....avant d e retrouver d'autres villages
sur le panneau si vous ne lisez pas bien:"y a t il une vie après la mort?entrez et vous saurez"(avec tête de berger allemand, sous entendu un animal carnassier et sanguinaire qui vous égorgera)....Bienvenu dans ce pays hospitalier....à croire que Dieu n'est pas le seul à aimer être craint....Perso à choisir je crains moins la colère divine que l'imbécilité humaine!!!!La première demeure incertaine, la seconde par contre fleurit quel que soit le sol...

mardi 14 février 2017

Louise Michel pour le poème du mardi chez Lydie

Hirondelle qui vient de la nue orageuse
Hirondelle fidèle, où vas-tu ? dis-le-moi.
Quelle brise t’emporte, errante voyageuse ?
Écoute, je voudrais m’en aller avec toi,
Bien loin, bien loin d’ici, vers d’immenses rivages,
Vers de grands rochers nus, des grèves, des déserts,
Dans l’inconnu muet, ou bien vers d’autres âges,
Vers les astres errants qui roulent dans les airs.
Ah ! laisse-moi pleurer, pleurer, quand de tes ailes
Tu rases l’herbe verte et qu’aux profonds concerts
Des forêts et des vents tu réponds des tourelles,
Avec ta rauque voix, mon doux oiseau des mers.
Hirondelle aux yeux noirs, hirondelle, je t’aime !
Je ne sais quel écho par toi m’est apporté
Des rivages lointains ; pour vivre, loi suprême,
Il me faut, comme à toi, l’air et la liberté.



Louise Michel(1830/1905),poète, pédagogue, anarchiste,oeuvrant pour la défense des prolétaires.Pour avoir activement participé à la Commune de Paris en 1871, elle sera déportée en Nouvelle Calédonie 9 ans.
Une grande belle figure féministe et politique,aussi,compte tenu de sa vie et de cet emprisonnement, ses deux derniers vers me font ils très puissante impression....

lundi 13 février 2017

FER-MEZ la porte!

Ce sont les vacances scolaires jusqu'au 26, si je ne m'abuse.J'ai programmé depuis un moment 3 articles mais je n'en ferai pas d'autres pendant ces deux semaines,deux participations pour Khanel et le poème de demain pour Lydie....Je passerai sur des blogs si j'ai le temps....
Rentrez vous faire un petit café si vous voulez mais par pitié, FERMEZ la porte, çà caille!!!!!


samedi 11 février 2017

Joël Lorand à la galerie Perrine Humeau, Nantes, pour le tableau du samedi de Lydie


Dans une petite galerie du centre de Nantes, dans une rue anciennement appelée "rue des arts", çà ne s'invente pas, à la galerie Perrine Humeau,(avenante et passionnée galériste amatrice d'arts singuliers ), s'expose Joel Lorand,un ancien pâtissier devenu artiste...je cherche le mot...peintre?dessinateur?....un artiste d e l'art brut, c'est à dire qui ne s'appuie sur aucune technique enseignée et dont le savoir-faire émane de lui même, de son propre chef, chef dans le sens de "tête", il nous montre ce qui lui trotte dans la tête, dans le coeur avec ses façons de faire à lui,n'appartient pas à une école et travaille à l'instinct....


(recto verso de la carte de l'expo)


alors voila,ses tableaux, il faut les voir de près, de très près, quasi le nez collé dessus pour saisir les détails réitérés encore et encore, d e façon obsessionnelle ou comme une méditation que laisse possible justement cette répétition de signes rythmés,la main occupée laissant l'esprit se libérer, peut être....
et bien sûr prendre de la distance pour mieux apprécier la totalité de l'oeuvre et son agencement, faussement symétrique bien souvent, car il y a toujours un détail qui fait que , non, ce n'est pas symétrique finalement,même si les motifs semblent se répéter par opposition.....
Pas de référence assumée d'autres cultures, maori, pré colombienne, ou autre;non, dit il, tout est en lui....
il fait un fond en projetant  des encres.Il emploie d'autres encres pour dessiner, mais aussi des pastels et des crayons et repasse aux crayons de couleurs sur le fond pour mettre en valeur les tâches faites au début ainsi intégrées...je ne suis pas sûre qu'on se rende compte sur l'ordi de tout le travail de graphismes dans un tableau, c'est hallucinant et peut être un travail d'halluciné...8 heures par jour, et il a du mal à s'arrêter, habité qu'il est par ces étranges monstres qui l'habitent....il met environ 4 jours pour un grand tableau, quand on voit la somme de détails c'est intense, on se doute bien, ce rapport avec la création...
Les tableaux noirs et blancs(2011,2012...2015) sont plus inquiétants, demandés par une galerie un peu comme un défi...Ceux de 2016/17 sont plus apaisés.L'artiste aime travailler les couleurs.
Voyez les tableaux exposés là:


et sinon, des tableaux plus sombres,mais travail aussi instinctif et fourni....là:


vendredi 10 février 2017

livre altéré-2

à la ressourcerie où je traine souvent,je suis tombée en pâmoison devant lui, un vieux livre avec de magnifiques illustrations....
En le voyant je me suis tout d e suite imaginé à qui il plairait....
puis je suis partie faire mes courses et rentrée chez moi , je me suis aussitôt dit"mince!faut y retourner et l'acheter avant que quelqu'un n'ait la même idée"...J'y suis donc retournée dans l'heure....un franc six sous....livre datant apparemment des années 1920/30...
Ce n'est que lorsque j'ai voulu le travailler à ma sauce que la couverture a commencé à tomber en charpie et les pages n'étaient plus très stables, mais qu'allais je donc bien en faire?????aucun talent de recouseuse ou recolleuse de livres ....
J'ai laissé mijoter, il allait falloir tricher oui mais....comment?
j'ai ôté les illustrations superbes, suis allée les faire photocopier en plus petit et en plusieurs exemplaires...
Puis j'ai cherché tout ce que je possédais de marin, maritime, aquatique, bleu et vert....j'ai cherché des mots, j'ai imaginé des histoires dans l'histoire (et ne me demandez pas de quoi parle ce livre "les enfants de la mer" de Kingsley car si je l'avais lu je n'aurais pu me détacher de cet écrit et n'aurais pu m'accaparer le livre à ma sauce....)je ne suis pas très fière de mon cache-misères mais par contre j'aime mes collages, une face avec l'illustration du livre à peine transformée et l'autre face un scénario imaginé à partir d e la dite image mais l'extrapolant complètement à ma façon...une histoire dans l'histoire...mon appropriation, sûrement différente de ce qu'elle sera par la destinataire du truc.








j'ai pris du plaisir à créer les cartes, çà faisait un moment que je n'avais pas fait d e collages...

au passage un merci à Tmor ,alias Thierry Moral, pour les siens, de collages, perpétuelle source de curiosité et de plaisirs
http://tmor.eklablog.com/

 et puis çà faisait encore plus longtemps que je n'avais pas fait   de créas textiles, ici format ATC  donc very very very small(8,9X6,4 cm),sur un fond de tulle ,rubans, laine,cotons divers,sequins, transparence, sujets:abysses



j'ai glissé entre les pages du livre les ATC, les collages, une carte d'une expo du peintre Ramine que la destinataire aime , et un prospectus sur les balades en bateau sur l'Erdre et le Loire, clin d'oeil à elle qui connait ma région....
Je me dis que si elle juge le livre encombrant et encombré, elle gardera au moins cette partie là....
voila
çà c'est fait

écrire ici votre email